AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 a cup of tea? ► ft sherlock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: a cup of tea? ► ft sherlock Dim 8 Mar - 18:51

a cup of tea?

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


— Vous prendriez bien le thé avec moi?

Ces paroles, prononcées par Mrs Hudson, c'était tout ce que j'attendais depuis des jours. Et voilà qu'aujourd'hui, mon souhait s'était enfin exaucé. Vous allez sûrement me dire "Alexis, c'est mal de se servir d'une pauvre femme dans le simple but de t’infiltrer chez le célèbre Sherlock Holmes.". Mais honnêtement, je suis pas du genre à m'inquiéter de ce genre de détails. Après tout, j'ai toujours été sincère avec elle, et je ne lui ai jamais mentis si ce n'était par omission. Ce qui selon moi, n'était pas un véritable mensonge. D'accord. Il est vrai que je m'étais volontairement faite embauchée à l'épicerie au coin du 221B pour trouver un moyen de m'en rapprocher. Il est vrai aussi que lorsqu'elle était venue faire ses courses, j'avais engagé la conversation, et m'étais montrée adorable avec elle pour qu'elle me prenne d'affection. Mais eh, j'y peux rien s'il m'était aisé d'arriver à mes fins. Alors évidemment, j'avais accepté sa proposition et je l'avais suivis jusque sa demeure. La demeure. Celle qui, selon mes informations, logeait le célèbre détective. "Pourquoi autant d'engouement à l'idée de le rencontrer?", me demanderez vous. Il était intelligent. Une intelligence différente de celle des autres, et je ne parle pas ici de son don pour la déduction, mais plutôt de sa manière de pensée. Elle m'intriguait, puisque je m'en sentais étrangement proche.

— Oh, les garçons ne sont pas là. C'est bien calme.

J'étais entrée dans le salon en compagnie de Mrs Hudson, et j'observais. J'observais tout ce qu'il m'était possible d'observer dans ce décor, analysant chaque accessoires comme s'il s'agissait d'une scène de théâtre où prenait place l'environnement du personnage principal. C'était ainsi que je voyais les choses, et comme l'on m'avait appris : tout les objets étaient liés au personnage, entrait en relation avec, et nous apprenait quelque chose sur lui.

Je m'asseyais, et Mrs Hudson servit le thé. J'étais déçu qu'il n'y est personne d'autre que nous, mais je n'allais pas me montrer impolie pour autant. Aussi ennuyeux soit-il, je faisais mine de m’intéresser à la conversation que nous avions. Il n'y a que lorsqu'elle mentionnait Holmes et Watson que mon intérêt s'éveillait pour de vrai. Au moins, même s'ils n'étaient pas là, j'aurais pu en apprendre un peu plus.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Alexis P. Duval Avatar : Hannah Murray
Crédits : Not yet
Messages : 23
Points : 248
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a cup of tea? ► ft sherlock Dim 8 Mar - 20:02

   
A cup of tea?


Ce dossier, il le voulait vraiment et c’est tout naturellement que le logicien était sortit, sans John qui vivait désormais chez Mary et s’était rendu à Scotland Yard. Là-bas, il avait trouvé Greg hors de son bureau et ce ne fut pas pour lui déplaire, il semblait très occupé et prit par une discussion avec Donovan. Alors, le détective consultant profita de cette oportunitée pour se rendre dans le bureau de l’inspecteur. De là, il referma la porte et se mit à chercher le dossier en question qui concernait un suspect sur une enquête, mais pour une raison qu’il ignorait, Greg avait refusé que Sherlock prenne ce dossier. Le consultant roula des yeux, il n’avait toujours pas compris que lui interdire quelque chose était lui donner la furieuse envie de prendre cette chose. Finalement, le logicien trouva ce qu’il cherchait et le subtilisa avant de ressortir sans jamais que Greg ne le voit. Cependant, c’est une fois quasiment arrivé devant le 221B Baker Street, que Sherlock reçu un appel de l’Inspecteur. Le détective décrocha tout en descendant du véhicule et gravit les escaliers, au téléphone avec le policier.


“Graham…”-commença le détective avant d’être coupé.-”...Greg. Ecoutez, vous aurez ce dossier mais je suis persuadé que vous êtes tellement stupide que vous n’avez rien compris à ce qu’il y a écrit sur ces papiers. Rendez-moi service et laissez-moi faire, gardez vos quelques neurones restant pour une affaire qui conviendra plus à votre...intelligence restreinte?”-fini le consultant avant d’entrer dans le salon de l’appartement et de se crisper en voyant Mrs Hudson accompagnée d’une jeune femme qu’il ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve, toutes les deux buvant une tasse de thé bien chaude.-”Ne déplacez pas vos agents pour quelque chose d’aussi futile.”


Le détective raccrocha finalement, ses yeux bleus glacés observant l’inconnue. Il poussa un profond soupire et lança le dossier qu’il avait subtilisé au policier sur la table du salon avant de retirer son manteau et de le pendre au portemanteau, sans ne plus accorder un seul regard à l’adolescente qui l’observait avec de grands yeux, sûrement une stupide jeune fille qui avait réussie à convaincre la logeuse de lui montrer l’appartement du détective, et si possible, le logicien en personne. Et tandis qu’il se préparait un thé dans la cuisine, Sherlock poussa un soupir d’exaspération, Mrs Hudson était beaucoup trop manipulable et cela l’affligeait beaucoup Quand comprendra-t-elle que les gens pouvaient se servir d’elle pour la convaincre de lui soustraire quelques petits renseignements, par exemple?



Finalement, le logicien termina de se préparer son thé et sortit de la cuisine, sa tasse à la main, toujours sans prononcer une seule parole alors que cette inconnue l’observait ahurie, et peut-être heureuse de voir le détective consultant en personne. Il n’avait fallut qu’un seul regard au consultant pour comprendre de quel stratagème la jeune adolescente avait usée pour amadouer Miss Hudson. Il avait vu la poudre de café sur le bout de ses doigts, preuve qu’elle avait servit un café bien noir à un client, il reconnaissait aussi l’odeur du Speedy’s, bien qu’il n’avait jamais vu la jeune femme à l’intérieur du magasin, mais était déjà entré dans ce petit bar. De plus, avec le petit sourire attendrit de sa logeuse, il comprit que l’adolescente avait dû dire quelque chose de ‘mignon’ auquel la gouvernante repensait encore quelques heures après cela. Assit sur son fauteuil, le détective croisa les jambes et but une gorgée de thé avant de poser la tasse sur le petit guéridon à sa droite. Finalement, il joignit les mains sous son menton et posa enfin son regard sur l’adolescente alors qu’il ne l’avait plus regardé depuis qu’il était entré dans le salon.


“Quels-sont exactement les mots que vous avez pu dire à ma logeuse pour qu’elle soit assez attendrie pour vous faire entrer ici?”-demanda le logicien de sa voix suave.



_________________
Sherlock Holmes Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Google, essentiellement.
Messages : 20
Points : 213
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a cup of tea? ► ft sherlock Lun 9 Mar - 13:41


Mon coeur semblait se soulever alors que des bruits de pas se faisaient entendre dans les escaliers. C'était probablement lui. Mrs Hudson roulait déjà des yeux en entend la conversation téléphonique de son locataire, me faisant comprendre au passage qu'il s'agissait bien de l’insupportable Holmes. La porte claquait, il entrait, me remarquait, raccrochait le téléphone et m'ignorait à nouveau. Durant tout ce temps, je n'avais pas pu m'empêcher de le fixer, simplement car la manière dont il m'avait observeré me perturbait. Je m'étais subitement sentie nue devant lui, et juger comme si l'opinion qu'il se faisait de moi égalait celle qu'il se ferait d'une merde de chien. Ne faite pas attention à lui, il est toujours comme ça, m'avait glissé Mrs Hudson tandis qu'elle me resservait un peu de thé. Je détournais alors mon regard du détective pour sourire à mon hôte, et reprendre le cours de notre conversation là où elle s'était arrêtée. Non, je n'avais aucunement l'attention de l'ignorer sous prétexte que Holmes avait fait irruption. Premièrement, parce que je ne voulais pas la vexer et encore moins perdre sa confiance qui pourrait me permettre de revenir. Deuxièmement, je n'avais aucune envie de gonfler un peu plus l’ego du détective qui semblait déjà assez bien disproportionné. Pourtant, je devais bien l'avouer, sa présence me mettait mal à l'aise. J'étais soudainement devenue bien moins loquace depuis qu'il m'avait dévisagé, mais je pouvais aisément faire croire à Mrs Hudson que la présence d'un inconnu m'intimidait. Après tout, introvertie comme j'étais, ce n'était pas tout à fait faux.

—  Quels-sont exactement les mots que vous avez pu dire à ma logeuse pour qu’elle soit assez attendrie pour vous faire entrer ici?

Je tournais la tête en sa direction. Il me parlait. A moi. J'étais si surprise que je mettais quelques instants avant de comprendre ce qu'il me demandait, alors j'en profitais pour jouer la perplexité. "Pourquoi me pose t-il cette question?" se serait demandé une personne normale qui n'aurait en aucun cas tiré sur la corde sensible d'une vieille dame pour parvenir à ses fins. Mais une réponse un peu trop sur la défensive, ou une surprise totale semblerait suspecte. Alors, je me contentais de répondre à sa question d'un ton neutre. Après tout, il ne m'avait en rien accusée de l'avoir manipulée même si je sentais bien que cela faisait partie du sous-texte.

—  Et bien. "Bonjour Mrs Hudson, comment allez vous aujourd'hui?", je suppose.

Cela faisait des semaines que je jouais les gentilles petite filles avec elle. En réalité, je n'aimais pas les vieilles personnes. Vraiment pas. Et puis, vieux ou pas, je n'aimais pas tellement parler aux gens en général. Mais il fallait avouer que Mrs Hudson était plutôt cool pour son âge, et vraiment gentille. Je n'avais pas pu m'empêcher de rire lorsqu'elle m'avait raconté l'histoire de son maris avec autant d'enthousiasme, alors qu'il s'agissait d'une histoire de meurtre. Je l'aimais bien, et je ne regrettais pas de l'avoir rencontrer même si c'était pour une mauvaise raison. Pourtant aujourd'hui, ma stratégie avec quelque peu changer. Le matin même, je venais d'apprendre que ma grand-mère maternelle avait été hospitalisée en France, et la seule évocation du mot "hôpital" avait remuer pas mal de mauvais souvenirs. En plus de ça, je ne pouvais me permettre de me déplacer jusqu'à mon pays d'origine pour une simple visite alors que ma mère m'avait bien préciser que ce n'était pas grave. Mais voilà, cela m'avait simplement rappelé que quelques années plus tôt, je n'avais pas rendue visite à ma soeur à l’hôpital, et que je ne l'avais jamais revue. Je m'étais donc sentie horriblement mal toute la journée, la gorge serrée et la boule au ventre et, ce n'est que lorsque Mrs Hudson avait fait son apparition dans l'épicerie que je choisissais de craquer. Cela me paraissait horrible de me servir de mes émotions sincères pour en jouer, mais c'était plus ou moins ce que j'apprenais chaque jours à l'école. C'était comme ça que l'on rendait les choses plus réelles pour les spectateurs et pour nous même. Puis de toute façon, je détestais mentir. Je préférais détourner la vérité et m'en servir. Je m'étais donc montrée incroyablement pensive et maladroite lorsque Mrs Hudson s'était adressée à moi à la boutique aujourd'hui, si bien qu'elle avait vite fait de me demander ce qu'il n'allait pas. Je me met toujours à pleurer lorsque l'on s'inquiète pour moi, et cette fois ci non plus cela n'avait pas manqué. Voilà qu'après m'avoir réconforté un moment et demandé à mon supérieur de me laisser partir, elle me proposait de prendre le thé chez elle ! Mais ça, je ne comptais pas l'avouer à Sherlock Holmes. Je n'avais aucune envie de lui raconter ma vie.

_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Alexis P. Duval Avatar : Hannah Murray
Crédits : Not yet
Messages : 23
Points : 248
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a cup of tea? ► ft sherlock Dim 15 Mar - 12:13

Sherlock Holmes a écrit:
   
A cup of tea?


Les yeux perçants du détective observèrent la jeune femme qui se tenait devant lui, confortablement assise sur le canapé du bouclé, aux côtés de Mrs Hudson, cette logeuse qui se prenait beaucoup trop d’affection pour les inconnus qui semblaient un temps soit peu...’gentils’. Cette vieille femme devait apprendre ce que voulait dire ‘manipulation’ car Sherlock n’avait que faire de ce genre de personnes qui souhaitaient simplement discuter quelques minutes avec le logicien qui détestait le monde qui pullulait autour de sa personne.
Quelle perte de temps.


Elle avait de la répartie, mais pensait-elle réellement que l’on pouvait mentir ouvertement à Sherlock Holmes? Non, il ne pouvait pas lire dans les pensées des personnes qui croisaient son chemin, mais en tout cas, il était capable de vous dire avec exactitude ce que vous avez mangé la veille alors que vous vous en souvenez à peine. Et cette fois, le logicien voyait qu’elle avait pleuré, il remarquait les sillons de larmes qui avaient parcouru les joues roses de la jeune femme. Ses yeux étaient encore bouffis, brillants, et voir le détective en chair et en os qui vous regarde fixement n’en était pas l’unique raison. Ses doigts fins serraient un peu plus sa tasse de thé, cela,, Sherlock l’avait remarqué et ce n’était pas parce qu’il l’énervait, non, c’était parce qu’il avait fait son entrée et qu’il s’adressait désormais à elle. Il se savait déconcertant, déstabilisant et il aimait en jouer, et c’est cette jeune femme qui allait désormais goûter aux propos cinglants du logicien qui se souvenait de la façon dont il avait vexé cette ‘journaliste’ qui était entrée dans les toilettes des hommes alors que Sherlock se lavait les mains avant de se rendre au procès de James Moriarty. Pensaient-ils tous qu’il était incapable de voir le mensonge?
Tous des idiots, ils étaient tous stupides, et il allait le prouver à cette pseudo admiratrice qui allait sûrement faire perdre son temps au détective.


“Ne cherchez pas à me mentir, miss.”-répondit calmement Sherlock alors qu’il buvait une nouvelle gorgée de thé. Cette dernière avait sûrement préparé ce qu’elle allait dire, il avait remarqué la lueur de surprise qui avait traversé les yeux de la jeune femme et elle jouait très mal la comédie. Ses propos suintaient le mensonge, du moins pour une personne aussi intelligente que lui.-”Ou alors, préparez vos propos à l’avance, et essayez au moins de dissimuler le fait que vous ayez pleuré comme un bébé dans le but d’attendrir ma logeuse et obtenir ses grâces afin de monter ici et me rencontrer. Je suis loin d’être stupide et si vous avez pensé que c’était le cas, vous vous trompez lourdement. Manipuler cette pauvre vieille femme est d’une facilité déconcertante, je vous l’accorde, elle est si normale et idiote qu’elle se laisse avoir par n’importe qui. Cependant, je ne suis pas comme elle et je suis loin de me laisser manipuler par des personnes aussi normales et fades que vous.”


Le détective reposa sa tasse de thé sur le petit guéridon qui se trouvait à côté de lui. Ensuite, il croisa les immenses perches qui lui servaient de jambes puis joignit ses doigts sous son menton à la peau pâle. Ses yeux bleus glacés observèrent la jeune femme, ils ne voyaient qu’elle, oubliant tout ce qui se trouvait autour d’eux, ignorant même les protestations de sa logeuse quant à ses propos. Toute l’intention du détective était tournée vers l’adolescente qui semblait réfléchir à ce qu’elle allait répondre ou peut-être être totalement déconcertée et partir en pleurant. Cette dernière solution lui convenait totalement, qu’elle s’en aille.


“En espérant qu’il n’y a pas que la stupidité qui gouverne votre esprit si normal. Ne soyez pas ennuyante et rentrez chez vous. Retournez à vos activités si...banales.”-termina le logicien avec condescendance.



_________________
Sherlock Holmes Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Google, essentiellement.
Messages : 20
Points : 213
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a cup of tea? ► ft sherlock Jeu 19 Mar - 4:22


—  Ne soyez pas ennuyante et rentrez chez vous. Retournez à vos activités si...banales..

Blabla et bla. C'est tout ce que j'entendais lors de son petit discours. Rien que des paroles dénuées d’intérêt et gonflées d'un ego surdimensionné. Pour quelqu'un de soit disant doté d'un QI supérieur, je le trouvais bien bavard. Alors comme ça, le grand Sherlock Holmes était du genre à gaspiller sa salive dans le  but d’impressionner une simple fillette. C'était plutôt décevant de sa part, moi qui pensait que les gens intelligents l'étaient assez pour ne pas se donner gratuitement en spectacle.  Il me faisait presque penser à un gamin en mal d'attention. Après tout, ce n'était pas comme si je l'avais provoqué en lui adressant la parole. Je n'avais jamais eu l'intention de le faire et, il m'avait prouver en l'espace de quelques secondes que cela n'en valait de toute façon pas la peine. Alors, une fois sa démonstration d'excès de confiance en soit terminée, je le scrutais un instant avant de répliquer froidement.

—  Je retournerais volontiers à mon activité banale si seulement vous cessiez de l'interrompre avec vos bavardages.

Aussitôt, je me tournais à nouveau vers Mrs Hudson. Elle semblait effarée par la tirade que le détective consultant venait de débiter mais, j'avais un peu de mal à cerner ce qui la contrariait autant. Le fait qu'il l'ai ouvertement traiter d'idiote ou bien, les propos sur moi l'ayant manipulée sans remords? Elle n'allait pas le croire, c'était évident. Pas si j'agissais comme j'étais entrain de le faire en tout cas. Sherlock n'avait pas tort : elle n'était pas des plus malines. Puis peu importe ce qu'il pourrait lui dire, il n'aurait jamais aucune preuve de ma culpabilité, puisqu'il n'y en avait aucune. J'avais été des plus sincères dès le début et, même s'il s'agissait d'une forme de manipulation, il n'y avait là aucun mensonges. Ne faites pas attention à lui, il est toujours comme ça., glissais-je à Mrs Hudson en usant de ses propres mots pour la faire sourire. Cela ne fonctionnait qu'à moitié je suppose, puisque le sourire naissant sur ses lèvres ressemblait quelque peu à une grimace. Les mots de Holmes l'avait affecté. Je l'observais alors tenter de chasser le petit speech du détective de son esprit à l'aide de sourires forcés, avant de m’annoncer devoir s'absenter un instant. —  Oh ! Je vais vous chercher le livre dont je vous parlais la dernière fois. Il est dans ma chambre, ne bougez pas. Elle essayait probablement d'échapper à la situation gênante en créant une diversion, et ça m'arrangeait. Même si je n'avais que faire de son livre, j'avais hocher poliment la tête avant de la regarder s'éloigner. Et voilà. J'étais seule. Du moins, si l'on oubliait Mr. Arrogant non loin de moi. Je profitais de l'absence de Mrs Hudson pour grignoter silencieusement des petits gâteaux et boire mon thé. J'appréciais ce moment de répits où je n'avais pas besoin de l'écouter, et encore moins de parler.

_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Alexis P. Duval Avatar : Hannah Murray
Crédits : Not yet
Messages : 23
Points : 248
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a cup of tea? ► ft sherlock

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

a cup of tea? ► ft sherlock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sherlock
» Sherlock ••• TRAILER CHRISTMAS SPECIAL
» L'orchidée est la victime du cynisme — Sherlock.
» Haiti en Marche parle de la commission sur la nationalite
» [Terminé] Never let him see the damage. (John)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Partie RPG :: Les grands boulevards :: 221B Baker Street
-