AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Sam 14 Mar - 20:00

Je ne pouvais faire autrement qu'y aller, je n'avais pas d'autre choix. Et je ne pouvais en parler à qui que ce soit. Il s'agissait de quelque chose en lien avec ma vie d'avant, celle que je voulais oublier, celle que je détestais... Et je ne voulais y mêler personne.  Mais une chose était certaine, je ne pouvais pas emmener Hope. Malheureusement, John était prit... Je ne pouvais décemment pas demander à Sherlock de s'occuper de ma belle enfant... Non pas que je ne lui fasse pas confiance, je l'aime beaucoup mais... Enfin, il est lui et je ne laisse pas mon bébé à la garde d'un homme qui risque de faire exploser la maison ou d'apporter un cerveau humain près des biberons de la prunelle de mes yeux. Bref! Il ne me reste plus qu'un choix. Je ne sais pas si j'aurais parié sur lui, mais Dun est un garçon fiable. Un peu jeune certes. Il a peu d'expérience avec les bébés, c'est vrai aussi. Mais quand il faut y aller, il faut y aller, et savoir faire des choix.

Je lui ai téléphoné, il est venu sans rechigner. Hope était endormie, je ne devais pas en avoir pour longtemps, une heure tout au plus... Si tout se passait comme je le prévoyais, ma petite chérie ne serait même pas réveillée quand je rentrerais.

Le ciel menaçant, tout comme le mot que j'avais trouvé près de ma boite aux lettres, me poussa à prendre parapluie et imperméable... Je quittai la maison au moment même où tout était au point avec mon petit protégé...

Une fois la chose réglée - il n'est pas question de parler de cela ici, sachez seulement que cette personne ne me dérangera plus à l'avenir - je suis rentrée au plus vite à la maison.

Duncan était installé devant mon ordinateur. Il en avait le droit et il s'y connaissait en la matière :

"Coucou mon chou, alors, comment ça s'est passé?" Demandé-je au gamin tout en posant mon parapluie dans l'endroit approprié et retirant mon imper.

Je m'approche de la cuisine en demandant au jeune homme :

"Tu veux boire quelque chose, Duncan?"

_________________

Mary Watson Messages : 67
Points : 384
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Dim 15 Mar - 13:23



Il va y avoir de l'orage dans l'air


Mary m'avait demandé si je pouvais - ou voulais ? - garder Hope, car elle devait s'absenter pour une course. J'avais accepté sans sourciller - c'était Mary, je ne pouvais rien lui refuser quand même ! Le temps de me rendre un peu plus présentable - une chemise propre, c'est fou ce que ça vous change un homme (ou un gamin) et je filais chez les Watson, Marvel sur mes talons - partout où Skittles va, Marvel va. Bien sûr, Marvel resterait dans le jardin des Watson. Il n'était pas méchant, mais on était jamais trop prudent, Hope n'était qu'un tout petit bébé après tout.

J'écoutais sagement les consignes de Mary pour la petite et quand elle fut sûre que je savais ce que j'aurais à faire, elle quitta la maison. La petite dormait paisiblement. Difficile de réaliser qu'un jour moi aussi j'avais été comme ça. Mignon et calme, en train de taper un roupillon monstre. Surtout mignon et calme, parce que les roupillons, ça me connaissait quand même bien. Hope n'était pas emmerdante pour deux sous. En fait, c'était très simple de faire du baby-sitting quand elle dormait.

Hope. "Espoir". C'était vachement inspiré (ou inspirant ?) comme prénom. Moi, "guerrier marron"... c'était de suite moins poétique (je n'avais rien de guerrier, si ce n'était ma capacité extraordinaire à me foutre dans les ennuis).

Baby-phone en poche, j'étais allé voir si Marvel n'avait pas fait de bêtises dehors, puis assuré que non, j'étais rentré. Comme l'ordinateur des Watson était allumé, j'allais y faire un tour dessus. J'avais le droit, et de toute façon, je n'aurais jamais fourré mon nez dans leurs documents. Juste un petit tour sur internet. Mary fut de retour relativement vite.

- Coucou mon chou, alors, comment ça s'est passé?

Je crois bien que c'était la seule personne à m'appeler "mon chou".

- Super. Hope est un ange. Elle n'a pas pleuré une seule fois.

Je fermais internet et me levais de ma chaise - ça n'aurait pas été sympa de rester sur l'ordinateur (qui en plus n'était pas le mien) maintenant que Mary était là.

- Tu veux boire quelque chose, Duncan?
- Si tu as du jus d'orange, je veux bien. Sinon de l'eau ça suffira.


Même si j'étais considéré comme un ami ici, j'étais toujours du genre à ne pas vouloir déranger. Être un pot de fleur dans un coin aurait pu me convenir. J'étais tellement habitué à être seul avec mon chien que je ne savais jamais où me mettre chez les gens.
By Morrigan

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Dim 15 Mar - 15:56

   
Il va y avoir de l'orage dans l'air


1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 cigarettes se trouvaient actuellement dans la bouche du détective qui était habillé d’une robe de chambre en soie bleue, par dessus un veston en tissu noir, une chemise aussi blanche que sa peau et un pantalon de la même couleur que sa veste. Le logicien appréciait s’habiller de cette façon quand il était chez lui, il aimait l'originalité de la tenue, décontractée alors qu’il portait des vêtements plutôt classes.
Désormais seul au 221B Baker Street, John ayant décidé de se trouver une femme et de lui donner un enfant, le consultant qui s’ennuyait entre manque d’enquêtes et manque d’outils pour ses expériences s’était trouvé une activité des plus...gratifiante, du moins, pour le bouclé.
Embêter son frère, chaque jours, chaque semaines, comme au bon vieux temps, sauf que cette fois, il le faisait de manière plus drôle, par exemple lorsque ce dernier était en réunion avec le premier ministre. Son blogueur ne faisait pas des enquêtes avec son meilleur ami tous les jours, il avait une famille à nourrir et arrêter des criminels n’était pas forcément bien payé étant donné que le logicien refusait d’être payé, alors il fallait qu’il se trouve d’autres activités et ennuyer la logeuse commençait à devenir dangereux pour sa propre santé.


Tourner en rond dans le salon du 221B Baker Street était un passe-temps qui prenait le logicien de plus en plus souvent depuis que son meilleur ami avait déserté les lieux. Il ne pouvait pas embêter Lestrade comme précédemment étant donné que ce dernier était armé et qu’il n’avait pas envie de se prendre une baller dans l’épaule sous prétexte que l’inspecteur à une patience de plus en plus...limitée. Et ce matin, il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait bien faire, à part boire le thé que Mrs Hudson lui apportait tous les jours et se plaindre de la stupidité du monde comme s’il était un vieillard radoteur. Une nouvelle journée à s’ennuyer s’annonçait et le logicien n’avait aucune envie d’en recommencer une.


Alors qu’il marchait dans le salon en direction du canapé, les yeux perçants du détective se posèrent sur le journal que la logeuse lui avait apporté il y a quelques heures alors que le consultant prenait sa douche.  La Une expliquaient que des poupées étranges dans une maison avaient été retrouvées, mises sous vitrines. Tout cela laissait supposer que c’était un homme qui collectionnait des marionnettes qui dataient mais, une odeur putride qui se mélangeait au désinfectant, et une chambre froide découverte par le gardien qui était entré dans le domicile avec un policier à cause d’un loyer impayé depuis plusieurs mois décrivait une découverte des plus macabres. Cette enquêtes aurait pu s’avérer des plus simples, mais le locataire avait utilisé un faux nom, et avait disparu de la nature. De plus, ces mêmes poupées étranges avaient été découvertes dans un Etat d’Amérique ce qui laissait supposer que ce tueur en série allait faire de nouveau parler de lui, peut-être même en Angleterre.


Comment cela se faisait-il qu’il n’ai pas vu cela plus tôt et que Lestrade ne l’ai pas prévenu plus tôt?! Sans attendre, le logicien abandonna sa robe de chambre, attrapa son manteau et son écharpe puis se rua hors du 221B. C’est là qu’il croisa Lestrade qui descendait de sa voiture. Il n’eut même pas le temps de lui demander s’il acceptait l’enquête que Sherlock lui ordonna de l’attendre sur la scène de crime. Le détective héla un taxi et lui indiqua l’adresse que partageait le soldat avec la femme qui lui avait un jour tiré dessus. Une fois arrivé, le logicien descendit du taxi et entra dans la maisonnée sans même frapper. Il parcouru le corridor et entra dans le salon, communiquant avec la cuisine.


“John! Prépare-toi, nous avons une…”-commença le détective qui ne pu finir sa phrase alors qu’il se rendait compte que son ami n’était pas là.





_________________
Sherlock Holmes Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Google, essentiellement.
Messages : 20
Points : 213
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Dim 15 Mar - 20:41

Je souris à la réponse du gamin. C'est vrai que Hope est un enfant de rêve... Et ce petit, je le trouve tellement adorable. Il n'a pas eu une vie facile, il est toujours un peu sauvage, un peu... Solitaire. Mais il est réellement touchant. Je tiens à faire ce que je peux pour lui, lui permettre de réussir à faire quelque chose dans sa vie. Peut-être est-ce une façon d'essayer de me repentir de tous ces crimes que j'ai commis lors de ma "première vie". Quoi qu'il en soit, j'ai décidé de prendre ce petit sous mon aile!

A ma question à propos de boire quelque chose, il me répond :

- Si tu as du jus d'orange, je veux bien. Sinon de l'eau ça suffira.

Bien évidemment que j'en ai, j'ai fait les courses hier... Et je suis une parfaite mère au foyer à présent... Enfin, presque parfaite! Et la présence de Duncan me pousse à essayer de me dépasser... Tout comme John! Je cherche encore et toujours à recouvrer totalement la confiance que j'ai pu perdre en lui mentant depuis le début de notre relation. Mais aujourd'hui, plus de mensonges. Des secrets... Laissés derrière! Rien de plus! Et plus jamais de nouveaux secrets entre nous... A part peut-être mon escapade récente... Mais cela ne changera rien à notre amour, n'est-ce pas?

"Et bien, allons-y pour le jus d'orange! Je t'accompagne, tient!"

Je sors la bouteille du frigo et cherche deux verres... Au moment même à ma chère petite fille commence à chouiner doucement dans sa chambre.

Je tends la bouteille à Dun en lui montrant d'un geste la chambre de la petite. Hope s'est réveillée au moment où maman est rentrée, le bébé parfait, cette petite, je vous le dis!

"Vas-y, sers-toi! Je reviens dans une minute."

Je quitte la cuisine pour rejoindre Hope. Elle gigote doucement dans son lit, elle ne pleure pas. Je la prends dans mes bras, je jurerais qu'elle vient de me sourire :

"Oh... Comment ça va, ma beauté! Tu as fait un gros dodo?"

Au même moment, une grosse voix s'élève dans le hall d'entrée. Pas besoin d'être spécialiste pour savoir de qui il s'agit...

“John! Prépare-toi, nous avons une…”

La petite dans mes bras commence à pleurer... Et moi je secoue la tête, tristement... Sherlock!

"Chut, ma toute belle, c'est juste tonton Sherly... Tu le connais, hein, tu l'aimes bien tonton Sherly!"

Je sors de la chambre, tombant nez à nez avec le consultant lui-même nez-à-nez avec Duncan, son verre à la main.

"Moins fort, Sherlock..." Dis-je en montrant du regard la petite qui s'arrête déjà de pleurer, les yeux tout de même rougis.

"John n'est pas là... Je pensais d'ailleurs qu'il était avec toi..."

Je secoue la tête avant d'ajouter :

"Et c'est quoi cette histoire d'affaire?... C'est à quel sujet?"

A l'instant même où je dis cela, l'éclair illumine le salon et le tonnerre gronde... Comme pour me mettre sur mes gardes sur ce qui va suivre!

_________________

Mary Watson Messages : 67
Points : 384
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Dim 15 Mar - 21:45



Il va y avoir de l'orage dans l'air


Mary avait du jus d'orange, en même temps, c'était la boisson la plus courante dans un frigo... Après le lait, sans doute. Mais avant le jus de pomme.

- Et bien, allons-y pour le jus d'orange! Je t'accompagne, tient!

Elle sortit la bouteille ainsi que deux verres. Je ne bronchais même pas au "petit" alors que je faisais quand même presque un mètre quatre-vingt. Et puis Hope se réveilla dans sa chambre. Mary me tendit la bouteille en désignant la direction de la chambre de la petite.

- Vas-y, sers-toi! Je reviens dans une minute.
- Ok.


Elle disparut vers la chambre de sa fille et je nous servis nos verres. Puis je rangeais la bouteille à sa place dans le frigo. Je me dirigeais vers le salon et manquais de rentrer dans ... Sherlock Holmes qui venait d'entrer chez les Watson comme on entre dans un moulin.

- John! Prépare-toi, nous avons une…

Il ne termina pas sa phrase lorsqu'il remarqua qu'il n'était pas en face de John. C'est à dire à peine plus de dix secondes après qu'il eut passé la porte d'entrée. Je restais planté en face de lui. La logique aurait voulu que je lance quand même un "bonjour" ou au moins un "salut", mais j'avais été pris au dépourvu et mon cerveau semblait un peu bloqué là-dessus. D'autant plus que je venais de me rappeler qu'on voyait encore sur ma main droite la trace du coup de crosse d'Harry. Déjà, c'était trop tard pour cacher ma main - d'autant plus que ça impliquerait de renverser le verre, même si j'étais maladroit par moment, c'était une mauvaise idée. ça n'attirerait que plus l'attention de Sherlock, si jamais il prêtait attention à ma personne actuellement.

Mary arriva au même moment, la petite dans les bras.

- Moins fort, Sherlock... John n'est pas là... Je pensais d'ailleurs qu'il était avec toi...

Visiblement, ce n'était pas le cas.

- Et c'est quoi cette histoire d'affaire?... C'est à quel sujet?

Pile à ce moment, l'orage éclata réellement dehors, transformant la banale petite pluie en un orage embêtant.

- 'Z'avez besoin d'aide m'sieur Holmes ?

Je n'étais pas aussi intelligent que John, c'était sûr, mais j'avais déjà aidé Sherlock avec mes propres moyens. Tout dépendait de ce dont le détective consultant avait besoin.
By Morrigan

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Dim 15 Mar - 23:28

Sherlock Holmes a écrit:
   
Il va y avoir de l'orage dans l'air


Les yeux du détective sondèrent la pièce tandis qu’il soupirait. Il se crispa en voyant Mary sortir de la chambre avec Hope dans les bras et il fit une moue désapprobatrice tout en se reculant de quelques pas. Il toisa l’enfant qui le fixait, les yeux rougis puis, plissa les paupières et observa Mary tout en glissant ses mains dans ses poches.


“Non, John n’est pas avec toi, et je supposais grandement qu’il était ici étant donné qu’il a tendance à oublier qu’il est avant tout mon blogueur.”-répondit le logicien avec froideur, son sarcasme montrant ouvertement que le détective était quelque peu vexé que son ami l’oublie quelque peu.-”Eh ne m’appelle pas Sherly.”


Le consultant poussa un nouveau soupir, exaspéré que personne ne lise les journaux puis, se crispa tout en se tournant, recevant le jeune homme avec qui il avait déjà travaillé et qu’il n’avait  auparavant, et qu’il n’avait pas remarqué, en plein buste. Sherlock serra les dents et baissa ses pupilles glacés en direction du jeune homme, ses iris tombant sur la main de Duncan où il y remarqua le coup de crosse qu’il avait reçut. Il semblait s’être battu, et pas avec un SDF, il l’aurait su et il était rare que les sans abris se baladent avec des revolvers, ils affectionnaient le plus souvent les armes blanches. Puis, le détective plongea son regard dans le sien et se recula de quelques pas avant de rouler des yeux quand un éclair frappa. Pouvait-on rajouter encore plus de cliché à la scène? Il en doutait fortement.


“Duncan.”-rétorqua le logicien en guise de seule réponse avant de contourner le jeune homme, se dirigeant vers la cuisine. Il entra dans la pièce et se prépara un thé, faisant comme chez lui. Après tout, Mary lui devait bien cela après lui avoir tiré dessus, non? Il en était entièrement persuadé. Le détective sembla réfléchir à la question de Duncan alors qu’il prenait sa tasse et retournait dans le salon. Ensuite, il s’assit sur le canapé en cuir qui trônait contre le mur et observa Mary, Hope et le jeune homme.


“A vrai dire...Oui.”


Sherlock but une gorgée de thé puis reposa la tasse sur la table basse qui se trouvait devant lui. Ensuite, il croisa les jambes et entrelaça ses doigts sur ses cuisses, ses iris bleues se perdant dans l’observation du mur. Il semblait réfléchir de nouveau, voire même, hésiter, on lui demandait de parler de cette enquête et Sherlock n’avait pas envie que Mary l’accompagne car cela voudrait dire qu’elle y amènerai Hope et, au fond de lui, il s’en voudrait toute sa vie s’il devait arriver malheur à l’enfant. C’était étrange car il ne ressentait aucune compassion, il ne comprenait pas les sentiments qu’il pouvait bien ressentir, mais en emménageant dans le 221B, tout cela changea et il se surprit même à se suicider pour sauver la chose qu’il n’avait jamais eu : ses amis. Il divaguait, il laissait encore une fois ses milliers de pensées l’envahir, il devait se concentrer. Alors, le logicien releva la tête et fixa Mary et Duncan qui l’observaient, incrédule.



“Une enquête des plus surprenante et des plus originale à retenue mon attention et vous savez combien il est difficile de m’intéresser. Quoi qu’il en soit, il semble qu’il s’agit d’une tueur en série. Il est stipulé qu’il a déjà sévit en Amérique car on a retrouvé le mode d’opération semblable là-bas et en Angleterre, plus précisément à Liverpool. Un état compose plusieurs villes et nous pouvons penser qu’il a pu agir plusieurs fois, mais il peut très bien avoir quitté le pays, ou bien se diriger à Londres. J’aurais voulu que John m’y accompagne mais visiblement, il semble avoir mieux à faire.”-commença le détective avec condescendance.-”Mais, j’aimerais que tu viennes avec moi Duncan, pour que tu puisses apprendre tout ce qui constitue la scène de crime et ensuite parcourir Londres pour chercher des indices avec d’autres SDF. Et toi Mary, j’apprécierai que tu fasses tout pour que John me rejoigne.”-fini-t-il.






_________________
Sherlock Holmes Avatar : Benedict Cumberbatch
Crédits : Google, essentiellement.
Messages : 20
Points : 213
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Ven 20 Mar - 18:58

“Non, John n’est pas avec toi, et je supposais grandement qu’il était ici étant donné qu’il a tendance à oublier qu’il est avant tout mon blogueur. Eh ne m’appelle pas Sherly.”

Secouant la tête, je regarde le meilleur ami de mon mari - oserais-je dire qu'il est aussi le mien? J'ai bien envie de le voir ainsi mais j'ai peur que ça ne lui convienne pas!

"Désolée Sherlock, mais Hope se met à pleurer quand je t'appelle Sherlock et je suppose que tu n'as pas envie de l'entendre pleurer... Alors je pense qu'il va falloir te contenter de Sherly quand je m'adresse à ma fille! Élémentaire! Quant à John... Tu as du te rendre compte qu'il n'est pas là!"

Tout en parlant, je souris à Sherlock tout en berçant doucement Hope qui commence à gazouiller... Je crois que mon petit ange à faim! Mais contrairement à la plupart des enfants, elle se contente de gazouiller pour me prévenir...

Je me glisse entre les deux hommes dans ma maison - aucun des deux n'est mon mari aucun n'est mon amant... Riez si vous le voulez! Je me faufile dans la cuisine et m'installe à une chaise tandis que les deux hommes se dévisage. Je me doute de ce que Sherlock pense. Je l'ai moi aussi remarqué! Mais contrairement à lui, j'ai totalement caché ma surprise.

Je le laisse se faire un thé tandis que je prends d'une main le verre du jus d'orange versé par Duncan.

"Merci mon chou!" Dis-je en levant mon verre avant de l'emportant au salon. Je le pose sur la table basse, Hope gigotant un peu plus.

Après que Sherlock se soit installé sur le canapé à son tour, sa tasse en main, il daigne enfin répondre à nos interrogations à Dun et moi.

“Une enquête des plus surprenantes et des plus originales a retenue mon attention et vous savez combien il est difficile de m’intéresser. Quoi qu’il en soit, il semble qu’il s’agit d’une tueur en série. Il est stipulé qu’il a déjà sévit en Amérique car on a retrouvé le mode d’opération semblable là-bas et en Angleterre, plus précisément à Liverpool. Un état compose plusieurs villes et nous pouvons penser qu’il a pu agir plusieurs fois, mais il peut très bien avoir quitté le pays, ou bien se diriger à Londres. J’aurais voulu que John m’y accompagne mais visiblement, il semble avoir mieux à faire.”

Je me contente de hocher la tête en avalant une gorgée de jus avant de commence à me déshabiller pour donner le sein à Hope. Que le premier qui a quelque chose à redire qui ma maison, je suis chez moi, après tout! Sherlock ne semble pas le remarquer, plongé dans son explication froide et fermée... Duncan, quant à lui, m'a déjà vue faire et n'a jamais réagit jusqu'ici.

”Mais, j’aimerais que tu viennes avec moi Duncan, pour que tu puisses apprendre tout ce qui constitue la scène de crime et ensuite parcourir Londres pour chercher des indices avec d’autres SDF. Et toi Mary, j’apprécierai que tu fasses tout pour que John me rejoigne.”

"Rester ici?"

Je manque de m'étrangler. Hope s'offre elle aussi un hoquet. Je secoue la tête tristement :

"Oh non non non non Sherlock,! Si tu crois que je vais rester ici à attendre que John revienne, tu te mets le doigt dans l’œil!"

Mon bébé a retrouvé son lait et moi, je sais très bien ce que je vais dire maintenant!

"Nous allons aller déposer Hope chez Madame Hudson et après, je viens avec vous... Un SMS à John et il saura précisément où nous sommes, voilà!"

Dans ce manège bien orchestré, je pense surtout au fait de ne pas laisser Duncan seul avec Sherlock. Je les aime beaucoup tout les deux, mais je préfère garder un œil sur le petit lorsqu'il se trouve avec le détective, un point c'est tout! Et puis... Je n'ai pas envie de laisser côté l'opportunité de m'amuser. Mère au foyer, j'adore... Mais j'ai aussi besoin de faire marcher mes neurones! Et après ce qui s'est passé il n'y a pas quelques minutes, j'ai besoin de m'aérer l'esprit! Sans oublier le fait que si j'ai envie de devenir écrivain un jour, j'ai besoin d'avoir des idées!... Sauf que ça, ça reste le plus grand des secrets!

_________________

Mary Watson Messages : 67
Points : 384
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly) Lun 23 Mar - 19:18



Il va y avoir de l'orage dans l'air


Sherlock s'était servi de lui même, un peu comme s'il était chez lui - bon venant de Sherlock Holmes et étant donné qu'on était chez son meilleur (et seul ?) ami, ce n'était pas vraiment étonnant. Mais je n'aurais sans doute jamais eu ce culot, même si j'étais le bienvenu chez Mary et John. Sherlock me scrute un instant avant de me répondre, ce qui achève de me mettre mal à l'aise. Je réussis dieu sait comment à ne pas trop trépigner sur place - me dandiner d'un pied sur l'autre plutôt. Je me sens légèrement rougir quand Mary m'appelle mon chou. QUand c'est juste devant Hope, ce n'est pas très gênant... Mais bon...

- Une enquête des plus surprenantes et des plus originales a retenue mon attention et vous savez combien il est difficile de m’intéresser. Quoi qu’il en soit, il semble qu’il s’agit d’une tueur en série. Il est stipulé qu’il a déjà sévit en Amérique car on a retrouvé le mode d’opération semblable là-bas et en Angleterre, plus précisément à Liverpool. Un état compose plusieurs villes et nous pouvons penser qu’il a pu agir plusieurs fois, mais il peut très bien avoir quitté le pays, ou bien se diriger à Londres. J’aurais voulu que John m’y accompagne mais visiblement, il semble avoir mieux à faire.

Liverpool ? Mais c'était (relativement) loin d'ici ! Comme Mary commençait à donner le sein à Hope, je reportai mon attention sur le détective - notez bien que pour une fois, je suis concentré ! - non pas que ça me dérange, mais ça aurait été carrément impoli de fixer Mary.

- Mais, j’aimerais que tu viennes avec moi Duncan, pour que tu puisses apprendre tout ce qui constitue la scène de crime et ensuite parcourir Londres pour chercher des indices avec d’autres SDF. Et toi Mary, j’apprécierai que tu fasses tout pour que John me rejoigne.

Prendre des notes et observer. Ouais, je pouvais faire.

- Rester ici?

Oh oh, mauvais réponse Sherlock Holmes...

- Oh non non non non Sherlock,! Si tu crois que je vais rester ici à attendre que John revienne, tu te mets le doigt dans l’œil!

J'aurais presque pu rire de la situation, mais ça n'aurait pas été une idée très brillante. Bien que ce genre de choses soit ma spécialité, je préférais autant éviter de m'attirer les foudres du détective. Et de mon amie.

- Nous allons aller déposer Hope chez Madame Hudson et après, je viens avec vous... Un SMS à John et il saura précisément où nous sommes, voilà!

Madame Hudson avait bon dos tout de même.

- Non, mais t'inquiète pas. Il ne peut pas m'arriver grand-chose. On va à Liverpool voir une scène de crime et un cadavre... Y a encore le cadavre ?... 'Fin, c'est pas non plus comme si on allait se balader à côté d'un volcan en éruption... Non ?

Mais c'était mon avis, ça ne concernait que moi.

- Sinon, j'pense que je vais fermer ma grande bouche et boire mon jus d'orange.
By Morrigan

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Il va y avoir de l'orage dans l'air!... Sens propre, sens figuré! (Avec Dun et Sherly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DOIT MÊME Y AVOIR DE L'ALCOOL DANS LE MINIBAR ~ (HANSRIM) PART II
» Avoir la tête dans les étoiles — Gemma
» comment avoir mewtwo?
» 06. Rolling in the deep.
» Zombieland !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Partie RPG :: Les habitations :: Les Maisons
-