AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Mer 16 Avr - 20:36



Jude Pandora Watson

Prénom(s) : Jude Pandora
Nom : Watson
Date de naissance : 1er Avril 1986
Âge : 27 ans
Origines : Anglaise
Métier / Études : écrire ici
Statut social : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : I am Moriartied
Avatar : Jenna-Louise Coleman


We are beautiful...
Nue devant mon miroir, je me demandais si c’était bien moi que je voyais dans le reflet. Une toute petite femme avec les cheveux en bataille, des cernes sous les yeux ainsi que des ecchymoses sur tout le corps. La douleur que j’avais ressentie à cause des différentes lacérations qui ornent mon corps ne me fait plus mal depuis longtemps. Certaines d’entres elles étaient encore gonflées et rouges, mais le temps les effacera jusqu’à ce qu’elles deviennent des cicatrices. Ces marques allaient me marquer à vie, me rappelant sans cesse le calvaire que j’ai vécu. Doucement, je faisais passer un doigt sur une de mes cicatrices, celle se trouvant sur l’aine, celle qui me fait le plus souvent mal. Cette simple blessure m’empêchera d’avoir des enfants. Stérile, ils m’ont rendue stérile. Il m’a poignardée, son regard n’avait pas cillé. Ses yeux bruns ancrés dans les miens avec un sourire malsain aux lèvres lorsque la lame passait au travers de ma peau. Jamais je n’oublierais la douleur que j’ai ressentie à ce moment.
Mon doigt remontait doucement. Passant sur mon ventre ainsi que sur la cicatrice qui le barrait de droite à gauche. Ensuite il passait entre mes seins. A cet endroit, aucunes marques n’étaient visibles, au moins j’avais encore cette féminité intacte. Au dessus de ma poitrine je ne portais aucunes marques. Il avait largement évité de me marquer sur le visage. Je gardais donc mon visage enfantin, mes yeux rieurs et mon sourire angélique.
Cependant, il ne faut pas croire que je m’habille en fonction de mes blessures. Je ne cherche pas à les cacher tout le temps. Au début c’est ce que j’ai fais. Je ne me suis plus jamais montrée en jupe, ne voulant pas les autres me jugent. Le regard des autres est la chose la plus dur à supporter,  je ne voulais plus être blessée par des inconnus. Le seul souci était que je ne vivais plus. Je passais tout mon temps à essayer de tout cacher. Je ne portais que des jean’s et des pulls à manches longues, je cachais mon corps. Avec le temps j’ai appris à relativiser, et j’ai commencé à porter autre chose. Le travail sur moi à été énorme, mais à présent le regard des autres ne me touche plus. Les jupes, les robes légères, ainsi que les shorts sont réapparut dans ma garde robe.  Me cacher toute la vie n’est pas une solution à mon problème. Il faut que je vive et non pas que je me cache.
... And very clever too !
Pando’ parle moi ! Parle-moi ! Je ne veux pas te voir dans cet état ! Parle-moi ! Je t’en supplie…

Je n’avais rien dit depuis plus d’une semaine. Aucuns sons n’étaient sortit de ma bouche, je ne voulais plus rien dire. Je me terrais dans un silence lourd et pesant pour ma colocataire. Une semaine qu’elle me harcelait tous les jours pour tenter de savoir ce qu’il s’était produit.
Pourtant elle devait avoir l’habitude. Je lui avais dit au début de notre colocation que je n’étais pas quelqu’un qui exprime ce qu’elle ressent. Tout est enfuit au plus profond de moi, bien enfuit derrière des barrières mentales que j’ai créées pour me protéger. Ainsi avec ces barrières j’ai l’impression de me protéger des autres. Je ne dévoile que très rarement des choses à mon sujet. Me confier n’est pas quelque chose qui est facile pour moi. Je préfère me prostrée dans un coin à ruminer ce qu’il s’est passé, pour me blesser toute seule. Je devrais arrêter de m’écouter, faire en sorte de m’ignorer toute seule, malheureusement ce n’est pas possible. Je me mets des choses en tête toute seule. La plupart du temps je me trompe en plus, cependant je m’en convaincs toute seule qu’au final je trouve que c’est vrai. Oui, j’aime me faire du mal toute seule.
On pourrait croire que puisque je ne me confie pas, je suis quelqu’un d’introvertie. C’est faux. J’aime bien aller vers les autres, faire des belles rencontres. J’avoue que j’accorde ma confiance trop rapidement. Je le sais, pourtant je ne fais rien pour arranger la situation. On dit qu’on apprend de nos erreurs, moi pas.  Ca ne m’empêche pas de vouloir toujours aller vers les autres. Il faut juste que j’apprenne à ne pas accorder ma confiance aux mauvaises personnes. Car lorsqu’on me connait et qu’on ne joue pas avec moi et mes sentiments, je suis une personne extrêmement fidèle. Je serais prête à tout pour mes amis, je n’aime pas les voir triste. Tant que eux sont heureux c’est tout ce qui m’importe, je serais capable de me lever tôt si un d’eux m’appelaient rien que pour me parler.


Me, Myself and I


Pseudo : Triskell
Prénom : écrire ici
Sexe : F
Âge : Bientôt 20 ans
Lieu d'habitation : Belgique
Présence : écrire ici
Comment as-tu découvert le forum ? : écrire ici
Une petite suggestion ? : écrire ici
Code du règlement : Validé par Lyria
Un dernier mot ? : écrire ici



© Néah. pour STIN




J. Pandora Watson


« "Le vainqueur pense qu'il était dans son droit, et le vaincu est persuadé d'avoir été injustement traité." »

Tell me your story
D’un bon je me levais dans mon lit. Mes yeux scrutaient la pièce à la recherche d’une quelconque anomalie dans la pièce. Mon souffle était saccadé, et je peinais à le récupérer, mes mains étaient moites, et mon front était couvert de transpiration

Un cauchemar ! Je venais de faire un mauvais rêve comme les enfants.

Je revoyais une pièce sombre chichement éclairée par une lumière posée sur un immense bureau. Derrière ce dit bureau se tenait un homme. Il n’était pas très grand, mais une aura dangereuse se dégageait de cet homme. Il se tenait droit, avec un porte de tête impressionnant. Ses yeux marron foncés étaient d’une profondeur et d’une intensité rare. J’avais l’impression qu’ils allaient au plus profond de moi, et que cet homme était capable de lire en moi. Il avait certes du charme, beaucoup de charme. Il devait savoir en jouer, vu sa carrure imposante et son regard. Il savait jouer de charme, c’était un fait !

>>Alors mademoiselle Jude Pandora Watson, je suppose que vous savez pourquoi vous vous trouvez ici. Il me faut des informations sur deux personnes. John Watson et Sherlock Holmes.  Je les veux, sinon leurs vies seront mises en jeu. Ne faites pas l’idiote et dites moi tout.

Son ton était sans appel. Je devais lui obéir. Ma conscience me disait de ne pas le faire, cependant je ne voulais pas qu’ils soient tués à cause de moi. J’étais tiraillée entre l’envie de tout lui dire, pour les sauver, et l’envie de ne rien lui dire, je me l’interdisais ! Ce n’était pas dans ma conception de divulguer des informations pareilles. Je ne savais plus quoi penser, devais-je le faire ? Ne pas le faire ? Tout reposait sur mes jeunes épaules, et j’étais complètement perdue. Trahir la confiance de mon grand frère n’était vraiment pas ce dont j’avais envie en ce moment. Mais m’en voudrait-il si je lui expliquais que j’ai fais cette petite erreur pour lui sauver la vie ? Je ne pense pas. Du moins, je ne l’espère pas.

Il était clair pour moi qu’il n’allait pas se servir de moi une seule fois pour avoir des informations. Il lui en faudrait toujours plus pour mettre son plan à exécution. C’est ce qu’il voulait, avoir des informations précises sur leurs agissements. Etre prévenu de tous ce qu’ils font pour pouvoir les toucher au bon moment. Au moment où ils sont le plus vulnérable. Je ne voulais pas vraiment être dans ce coup. Etre ce qui va les mener à leur perte. Je ne voulais pas être ça ! C’était trop lourd pour mes jeunes épaules.

Si j’acceptais, certes mon frère et Sherlock seraient en vie. Mais leur confiance en moi ? La relation que j’ai avec mon frère serait détruite. De plus, je suis persuadée qu’un jour, ils mourront. A cause de moi certainement. J’aurais dis tellement d’informations à leur sujet que Moriarty saura le moment exacte pour les tuer. Durant ce laps de temps, ils seront à mes côtés, mais je n’oserais plus les regarder dans les yeux. Je me sentirais sale, la personne la plus détestable au monde.

Mais si je refuse. Dans l’heure ils sont morts. Tout les deux, à cause de moi. Et s’il est aussi cruel que John me l’a décrit, il ne serait pas improbable que la mort de John se déroule sous mes yeux. Je ne m’en remettrais jamais, et je pense que je ne vivrais pas plus longtemps qu’eux. Je m’en voudrais tellement que je pourrais plus me regarder dans un miroir, je serais honteuse de moi.

Bref, dans les deux cas, je risque de signer leur arrêt de mort.

Ce n’est qu’au bout d’une dizaine de minutes, après avoir longuement réfléchis que je décidais de lui répondre. Après une grande inspiration, j’aurais le regarder dans les yeux, bien que je ne me sentais pas à l’aise et lui répondais :

>>Ok, je vous dirais tout…

Je venais de signer le pacte avec le diable.

Par pur égoïsme, car je voulais garder mon frère à mes côtés, j’étais prête à faire la plus grosse bêtise de ma vie. Je ne sais pas s’ils pourront me pardonner, ou me comprendre. John peut-être. Le connaissant il ne veut pas perdre le lien que nous avons. Il ne parle déjà plus à Harry. Sherlock, je me doute qu’il ne me fera plus jamais confiance, et que je serais la personne la plus détestable à ses yeux. Mais au fond, cet homme, je ne le connais pas plus que ça, alors son avis sur moi, m’est un peu égale. Je ne voudrais simplement pas que mon frère perde entièrement confiance en moi, et qu’il coupe les ponts. Cependant, je ne pense pas qu’on en arrivera à cette extrémité. Mary, ma belle-sœur, qui n’a plus de famille ne voudrait jamais que John cesse de voir sa propre famille.

J’avais aussi peur de la réaction de ma grande sœur. Je sais qu’elle ne s’entend pas forcément avec John, mais malgré tout, elle l’aime. Je pourrais aisément comprendre qu’elle m’en veuille d’avoir fait ça contre lui. De l’avoir mener à perte à cause de mn égoïsme. A ses yeux je suis la petite de la famille qu’il faut toujours protéger, et surveiller. Je pense qu’elle ne me pardonnera jamais ce que je viens de faire.

© Néah. pour STIN


Dernière édition par J. Pandora Watson le Lun 28 Avr - 22:11, édité 4 fois
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Sam 19 Avr - 11:15

Bienvenue parmi nooooooooous \o/
The Skull Messages : 147
Points : 58
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-infinite-network.forumactif.org
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Lun 21 Avr - 8:39

Merci 8D Par contre je risque de prendre du temps j'ai eu quelques soucis IRL
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Lun 21 Avr - 11:54

Bienvenue Triskell ♥ Prends ton temps t'en fais pas ^^
Natasha M. Ierchov Avatar : Alex Kingston
Crédits : Moi-même
Messages : 413
Points : 580
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Mar 29 Avr - 9:23

Pour moi tout est bon, je laisse Lyria lire, elle te validera ^^
Harry J. Killigan Avatar : John Simm
Crédits : Mwaaaaaa
Messages : 672
Points : 1991
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Mar 29 Avr - 15:29






BIENVENUE PARMI NOUS


- Le réseau s'ouvre à toi ! -




BRAVO ! Tu es désormé Validé ! Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens PAR ICI , ton journal RP PAR LA et pourquoi pas ouvrir ton propre journal intime DE CE COTE LA ou encore te créer un téléphone COMME CECI avant de commencer à RP ! Amuse-toi bien sur The Infinite Network !




MADE BY .ANGELUS


Natasha M. Ierchov Avatar : Alex Kingston
Crédits : Moi-même
Messages : 413
Points : 580
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way. Mar 29 Avr - 20:36

Merci <3
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Jude Pandora Watson•Don’t trust anybody, life is safer that way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» This is your life and it's ending one minute at a time. ▽ Jude
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Hello Mr. Holmes :: Présentations :: Présentations refusées
-