AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 Standing in the rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Standing in the rain Ven 11 Juil - 20:30

Standing in the rain

 
Duncan T. Cambell & John Watson






La journée avait été longue. Entre les cris de la petite qui l'avait réveillé et fait se lever une partie de la nuit et son travail, John était rincé. Le temps morne de Londres n'arrangea pas son état et il hésita à prendre un taxi pour ne pas avoir à faire du vélo jusqu'à chez lui. Se résignant à faire un petit effort, il rentra aussi rapidement que son corps le lui permettait chez lui. Il se faisait peut-être bien vieux...

Il entra dans la petite cour de la maison sans remarquer que quelqu'un attendait sur le perron. Il commençait à pleuvoir et John avait baissé la tête, s'occupant uniquement du portillon et de son vélo. Ce n'est que quand il fut près du jeune homme qu'il se rendit compte de sa présence. Il mit un petit temps à le reconnaitre, surtout à cause de la surprise.

- Ha Duncan !

Il lui sera la main rapidement avec un sourire un peu fatigué. Qu'est ce qu'il faisait là, dehors ? Mary n'était pas à la maison ? Lorsqu'il s'approcha de la porte d'entrée il remarqua qu'elle était effectivement fermée. Peut-être que sa douce épouse était allé se promener ou acheter quelque chose à manger. Maintenant qu'il y faisait attention, la voiture n'était pas là. John sortit ses clés et en profita pour envoyer un message à sa femme, histoire d'être sûr qu'il ne lui était pas arrivé quelque chose. Ses derniers temps, il devenait un peu paranoïaque avec tout ce qui arrivait aux proches de Sherlock. Oui donc ce qu'il lui arrivait à lui et à sa famille en gros.

- Viens Duncan, ne restes pas dehors. Je ne sais pas -encore- ce que fait Mary mais, elle ne devrait pas traîner trop longtemps j'imagine, entre donc.

Il ouvrit la porte d'entrée et laissa le jeune homme passer devant lui. Il connaissait la maison. [/color]



  Fond by Obsession ; Codage by Bird for all forums ©
 


Dernière édition par John Watson le Sam 2 Aoû - 19:27, édité 2 fois
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Standing in the rain Lun 14 Juil - 21:23



Standing in the rain (Duncan & John)

Il avait fait un temps pourri toute la journée. Heureusement, je travaillais en intérieur, même si ce n'était pas plus marrant comme situation, parce qu'avec ma chance, quand je voudrais rentrer chez moi, j'allais avoir droit à la rincée du siècle. Et je déteste rentrer sous la pluie. Mes fringues mettent toujours des plombes à sécher dans la caravane. L'horreur. Alors j'avais guetté du coin de l'oeil les changements du temps. De toutes façon ça avait été une journée calme, j'avais largement eu le temps de faire les trucs habituels et même un peu plus. Déboguer des ordinateurs... Bah, c'était plus les utilisateurs qu'il fallait déboguer. Certains ne comprenaient même pas l'utilité d'installer un antivirus ! Affligeant ! Enfin, au moins, je risquais pas de terminer au chômage de ce côté-là. A l'heure de quitter le boulot, je ne pus retenir un soupir de soulagement - il ne pleuvait pas, je ramassais ma veste et quittait le boulot. J'avais presque atteint mon chez moi quand je me rendis compte que j'avais dit à Mary que je passerais les voir. Cependant, je rentrais quand même chez moi, poser mon sac à dos contenant ce que je prenais au boulot et j'en profitais pour sortir mon chien. Marvel était le genre de chien qui avait besoin de se défouler tous les jours. Qu'il vente ou qu'il pleuve ou qu'il neige. Alors si je tenais à l'intégrité de mon petit chez moi... Il valait mieux prendre le temps de sortir Marvel. Je jouais un peu avec lui, puis je le rentrais en lui disant de rester sage. Je ne savais pas s'il me comprenait, mais jusqu'ici il n'avait jamais joué les tornades à l'intérieur de ma maison. Donc, il devait comprendre.

Je remis donc ma veste et je partis vers chez Mary et John. J'aimais bien y aller à pieds. Je me déplaçais même quasiment toujours à pieds. Si on a deux jambes, c'est bien pour marcher, non ? Je fis mon chemin tranquillement. Il ne pleuvait pas. J'étais donc plutôt en veine pour le moment. Je faisais généralement le trajet jusqu'à la maison des Watson en cinq chansons. Cinq chansons de mon lecteur de musique, environ. ça dépendait desquelles. Arrivé devant la petite maison, je me rendis compte qu'il n'y avait personne. J'étais en train de me demander si je m'étais trompé de jour ou quelque chose du même style quand John arriva en vélo. Il ne me remarqua que lorsqu'il arriva au niveau de sa porte... Et moi qu'on appelait tête en l'air... Il me demanda comment j'allais.

- Salut John, j'vais bien. Et toi ? T'as l'air fatigué...

Je lui serrais la main en souriant. J'essayais de ne pas trop parler vite, comme à ma "mauvaise habitude"... et parce que ça me rendait difficile à suivre à ce qu'il parait. Il envoya un message avant d'ouvrir et de m'inviter à entrer, me laissant passer devant. J'aimais bien la maison des Watson. ça ressemblait à une vraie maison pour une petite famille. On sentait qu'il y avait de la vie ici. Pas comme chez mes parents où tout devait être rangé au millimètre près.

- Je dérange pas au moins ?

Après tout, ils avaient une vie de famille. Ils n'avaient pas nécessairement besoin d'avoir un grand gamin dans les pattes. Même si Mary m'aimait bien, je ne voulais pas les déranger. Et puis je ne savais jamais trop ce que John pensait de moi. Je ne savais jamais trop sur quel pied danser.

- La petite va bien ? Elle commence à faire ses nuits ou toujours pas ?

A voir la tête de John, j'aurais dit que non. Mais peut-être qu'il avait eu une journée chargée. Mais bon, je n'y connaissais que dalle moi en bébé.
Code By Morrigan (aka moi-même)

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Standing in the rain Sam 2 Aoû - 19:25

Standing in the rain

 
Duncan T. Cambell & John Watson






Ho, tu sais ce que c’est... c’était une longue journée aujourd’hui ! Mais non, tu ne déranges pas du tout, ne t’en fais pas. Je suis désolé que tu aies dû attendre Mary ! Elle sera contente de te voir, tu sais, ça la changera de la petite ou de moi !

Répondit-il avec un nouveau sourire, plus appuyé cette fois. Cela ne devait pas être facile pour sa femme si active de ne s’occuper que d’un petit être toute la journée. Ho bien sûr, quelques proches venaient parfois la voir mais ce n’était pas pareil qu’être indépendante et seule. Duncan était son petit protégé, elle l’aimait beaucoup de ce qu’en savait John, ça lui ferait bien de parler de sujet d’adulte et surtout pas forcément de la petite. Hope était merveilleuse, mais même ses parents avaient besoin d’autre chose par moment. La remarque de Duncan l’amusa et il rigola rapidement.

- Si seulement ! Non, elle est infernale… On se lève beaucoup la nuit pour la faire manger, je me dis que j’aurais dû avoir un enfant beaucoup plus jeune : je suis trop vieux pour veiller comme ça !

Il riait franchement cette fois. Ce n’était pas tout à fait vrai, l’idée de fonder une famille ne s’était pas imposée à lui avant qu’il ne rencontre Mary. Plus jeune, il pensait surtout à prendre du bon temps avec la gente féminine, pas du tout à pomponner. Et puis, c’était beaucoup de responsabilités de s’occuper d’un aussi petit corps. Cette grossesse avait été une surprise qui plus est. Cela ne voulait pas dire qu’Hope n’avait pas été désirée, loin de là, c’était le plus beau cadeau de mariage dont John aurait pu rêver.

- Cette petite déborde d’énergie par ailleurs. Tu voudras bien nous prêter Marvel quand elle sera plus grande ? Histoire qu’elle joue avec lui, je ne sais pas lequel des deux sera fatigué le premier…

Le chien du jeune homme avait toujours eu l’air très gentil mais, débordant d’énergie. Il était sage et pourtant on sentait qu’il avait besoin de courir tous les jours pour être heureux. Ce n’était pas un chien pantouflard qui appréciait de rester toute la journée sur un canapé.

- Il va bien d’ailleurs ? C’est pas trop compliqué chez toi ? Je crois me souvenir que tu vis dans un endroit assez petit, ça ne doit pas être simple…

Ce n’était pas parce que Mary n’était pas là que Duncan devait l’attendre sans discuter. Malgré la fatigue, John tenait à mettre son invité à l’aise. Il n’avait jamais eu vraiment l’occasion de discuter ensemble et ce qu’il savait se résumait surtout à ce que sa tendre épouse lui avait dit de l’informaticien. Il n’était d’ailleurs pas sûr de savoir tout en ce qui concernait leur relation mais ce n’était pas grave, il avait confiance en sa femme et elle avait droit d’avoir son jardin secret.

- Tu veux peut-être boire quelque chose ? Un thé ? Autre chose ? Il doit y avoir de la bière au frigo. Ha oui, tu n’es pas trop mouillé quand même ? Tu as peut-être besoin de vêtements secs !


  Fond by Obsession ; Codage by Bird for all forums ©
 
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Standing in the rain Sam 2 Aoû - 22:52



Standing in the rain (Duncan & John)

John me répondit qu'il venait d'avoir une longue journée de boulot. Je voulais bien le croire ! Etre médecin, c'était se promettre des journées longues à voir des malades. I m'assura que je ne dérangeais pas. Je me sentis soulagé, je n'aurais pas voulu arriver comme un cheveu sur la soupe. J'aimais bien les Watson, mais je n'aurais jamais voulu m'imposer. Il rit quand je demandais si Hope faisait ses nuit ou pas encore. Visiblement, ce n'était pas le cas. Sa remarque m'amusa.

- Tu n'es pas si vieux que ça quand même. Tu bosses peut-être juste trop... Si vous voulez vous prendre une soirée tranquille avec Mary, je peux garder la petite, ça ne me dérange absolument pas. Et ça vous ferait du bien j'suis sûr.

Je pensais pouvoir m'en tirer. Et si ça pouvait leur permettre de se reposer c'était cool. Hope était pleine d'énergie. John me demanda si je voulais bien leur prêter Marvel quand la petite serait plus grande. J'eus un petit rire quand il se demanda lequel des deux serait le plus fatigué.

- Bien sûr. Et en plus, Marvel ne laissera personne l'ennuyer. Mais faudra les surveiller, parce que je suis prêt à parier qu'ils vont en faire des bêtises tous les deux.

Deux boules d'énergie ensemble, ça allait être comique... Ou pas.

- Il va bien oui. Je m'arrange pour le balader autant que possible. Et puis quand j'suis chez moi, je laisse ouvert, donc il peut aller se balader. Il revient toujours et il n'embête personne. Ce chien m'adore !

J'eus un petit rire.

- Et bon, le terrain est assez grand et comme je joue souvent avec lui... J'peux pas le laisser attacher le pauvre. Alors, on va courir au parc. Même si je suis le premier à être crevé.

Nous étions entrés. Il faisait meilleur à l'intérieur. John me proposa à boire.

- Je veux bien un soda si tu en as, sinon, du thé ça ira très bien.

Je me voyais mal prendre une bière aussi tôt et puis... C'était la première fois qu'on parlait vraiment avec John. Je ne voulais pas faire mauvaise impression auprès de lui.

- Non ça va, je n'ai pas été très longtemps sous l'averse, ça sera vite sec. Mais merci.

Il alla chercher nos boissons et nous nous installâmes au salon. Je ne savais pas trop quoi dire pour faire la conversation, j'étais un peu gêné, alors je pris une gorgée de ma boisson.

- C'est comment d'être l'associé du grand Sherlock Holmes ? ça doit pas être de tout repos, non ?

J'avais lu son blog, en partie. De temps en temps, quand je surfais sur le net en dehors du boulot. Je n'étais pas un grand lecteur, mais c'était plutôt bien écrit et facile à lire. Pile ce que j'aimais quoi.

- Si mes parents vous avaient ressemblé à toi et Mary, j'suis prêt à parier que j'aurais pas mal tourné.

C'est vrai. Ils avaient l'air tellement heureux tous les deux, et avec leur fille. Pour moi c'était à ça que devait ressembler une famille, et clairement, ma famille était à des années lumières de ça.
Code By Morrigan (aka moi-même)

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Standing in the rain Mer 6 Aoû - 9:58

Standing in the rain

 
Duncan T. Cambell & John Watson






Il avait trop de travail ? Oui peut-être, c'est vrai que ce n'était pas facile de concilier le travail et une vie de famille richement remplie, mais dans son cas, il y avait aussi Sherlock et les enquêtes. Peut-être aurait-il dû se séparer du dernier élément... Il n'arrivait pas à y songer sérieusement, c'était trop important pour lui ses moments de grande aventure avec le détective. Il n'était pas non plus imaginable de se séparer de Mary ou de Hope. Il avait moins de temps que sa femme pour s'occuper de son enfant et il appréciait pleinement ses trop rares moments où il pouvait tenir entre ses bras le fruit de leur amour.

-Tu verras à mon âge, Duncan, on en reparlera dans quoi, dix ans ? Repondit-il avec un sourire doux. C'est très gentil ta proposition, on te la confierait sans problème si on a besoin.

Ce petit était vraiment quelqu'un de gentil. John ne savait pas grand chose de son vécu mais, pour lui, c'était un gamin des rues qui s'était retrouvé tout seul et qui s'était tourné vers les mauvaises personnes. Mary gardait plutôt secret ce qui les liait et ça ne dérangeait pas du tout le médecin. Après tout, les détails de la vie de ses amis ne le regardaient absolument pas. Toujours était-il qu'il avait confiance en Duncan parce qu'il ne le voyait absolument pas comme un danger. Mary l'avait empêché de faire une grosse bêtise et depuis, le jeune homme avait semblé mieux s'en sortir dans la vie. C'était tout ce qui comptait. Si Mary lui faisait confiance, alors John le faisait aussi et était prêt à lui confier sa très très précieuse fille. Il sourit à la remarque du jeune homme avant de lever les yeux en l'air.

- On les laissera à l'extérieur parce que j'imagine bien les courses-poursuites partout dans la maison, à faire tomber tout ce qui dépasse et à étaler de la boue partout...

John reprit son sérieux en écoutant le jeune homme lui parler de son chien. Marvel ne devait pas être facile à gérer, encore moins pour quelqu'un d'aussi jeune que Duncan mais, il avait l'air de très bien s'en sortir et d'accepter de faire des concessions pour son animal. Tout cela ne faisait que renforcer les impressions du médecin : ce garçon était quelqu'un de bien.

- Tu n'as pas peur qu'une voiture l'écrase quand tu le laisses sortir de chez toi tout seul ? Ou qu'il se comporte agressivement avec quelqu'un ? Je crois que je ne serais pas tranquille à ta place !

Ajouta-t-il avec un sourire amusé. Il était d'un naturel plutôt soucieux même s'il savait garder la tête froide dans les vraies situations de stress. Il trouvait aussi que les gens pouvaient avoir des réactions assez démesurées face à un animal en liberté. Il savait bien que c'était dû à la peur mais il se souvenait d'un homme qui avait abattu un chien à coups de bâton parce que la bête avait grogné en sa direction. L'homme était venu se faire soigner car il avait pleins d'échardes dans la main, ça avait été dur pour John de ne rien dire, mais il avait été choqué par l'histoire.

Duncan lui demanda s'il avait du soda et John partit chercher dans le frigo quelque chose du genre. Lui n'en buvait jamais et recevait assez peu de visites du même âge que Duncan, à part peut-être sa petite Jude. Heureusement, Mary était une femme parfaite et elle avait prévu des boissons de ce type pour leurs invités. John tendit une canette de limonade ainsi qu'un verre à son hôte et termina de préparer son thé. Ils rejoignirent ensuite le salon pour discuter. Ce que ça faisait d'être l'associé de Sherlock Holmes ? John sourit en entendant le terme : associé. Généralement, les gens le considéraient d'avantage comme son assistant. Il n'était qu'un faire-valoir inutile à côté de l'intellect surdéveloppé du détective.

- Je crois que c'est bien plus fatiguant que d'élever un enfant en bas âge, c'est dire ! C'est... C'est assez incroyable. On ne se lasse jamais, il n'y a pas de quotidien dans ce genre de vie et voir un homme comme lui en action, c'est une chance selon moi. Ho, bien sûr, il à un caractère que tout le monde ne supporte pas mais si on passe outre, ce qui ne m'a jamais parut compliqué, il se révèle vraiment intéressant. Une journée qui commence banalement, peut t'emmener dans une ancienne rame de métro de Londres, rame qui à complètement disparut des cartes et dont seul un adorateur des trains se souvient encore. Et puis, je suis toujours impressionné comme au premier jour de le voir faire ses déductions incroyables à partir d'éléments que toi et moi ne remarquerions même pas en essayant de les voir. Il arrive dans une pièce et en quelques déambulations, il connaît le physique, la profession et une partie du caractère du meurtrier alors que je ne vois rien. À plusieurs reprises, il a essayé de m'entraîner à cet exercice mais il faut plus que de l'observation, il faut avoir ce mode de logique et les connaissances suffisantes pour s'en servir. Mais c'est fatiguant.

Il s'était arrêté un peu abruptement sur cette dernière phrase, se rendant compte qu'il s'était laissé emporté par ses souvenirs et par l'enthousiasme qu'ils lui procuraient. Sa vie d'avant lui manquait un peu, il ne regrettait absolument pas son choix de vivre avec Mary et Hope, mais il aurait aimé pouvoir se dédoubler parfois. John eut un petit sourire en entendant la remarque suivant du jeune homme. Il lui donna une petite tape sur l'épaule, compatissant.

- Tu ne t'en sors pas mal du tout. Tu as une maison, un chien, un travail, c'est bien tout ça non ? Et puis, tu sais que si tu as besoin de quelque chose Mary sera toujours prête à t'aider. Ou même moi.

Il ne fallait pas qu'il désespère, les choses pouvaient toujours s'arranger, il fallait qu'il soit plus fort que les circonstances, c'était tout.

- Tu n'as plus aucun contact avec tes parents ?



  Fond by Obsession ; Codage by Bird for all forums ©
 
[/color]
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Standing in the rain Ven 22 Aoû - 18:48



Standing in the rain (Duncan & John)

John plaisanta sur son âge. Je ne pus retenir un petit rire. A l'entendre parler, on pourrait croire qu'il se prenait pour un petit vieux ! Dans dix ans... Je n'avais pas pour habitude de me projeter aussi loin dans le futur. Je prenais les événements comme ils venaient. J'acquiesçais quand il parla de laisser Hope et Marvel jouer dehors pour éviter la casse. Parce que oui, ces deux-là allaient courir dans tous les sens. Voire même pire encore. Il me demanda si je n'avais pas peur de laisser vagabonder Marvel aussi librement.

- Ben, il reste toujours dans les parages. Il s'éloigne pas trop de la maison quand j'y suis et honnêtement, je crois pas qu'il soit de nature agressive... Sauf si bien sur, on se comporte mal avec lui d'abord... Il doit avoir plus de bon sens que moi, conclus-je en riant.

J'étais peut-être un peu naïf et optimiste quand il s'agissait de mon chien. C'est vrai qu'on était jamais à l'abri de tomber sur un dingue. Mais Marvel était rusé. Je questionnais John sur sa collaboration avec Sherlock Holmes. J'étais curieux de savoir comment c'était. Et là je vis un autre John, plus passionné, presque plein d'énergie et prêt à bondir à l'action. Je bus un peu de mon soda tout en l'écoutant.

- Je pourrais pas être aussi méticuleux. J'ai toujours eu des problèmes de concentration, remarque.

Dus à mon hyperactivité. Je réfléchis à voix haute en disant qu'avec des parents comme lui et Mary, j'aurais sans doute été quelqu'un de bien. Il me tapota l'épaule d'un air compatissant.

- Ouais. Merci d'ailleurs.

Je fis un sourire au doc. Ouais, je m'en sortais pas trop mal. ça aurait pu être largement pire. Bien largement pire.

- On a jamais été proche de toute façon. Le plus drôle c'est qu'ils vivent toujours à Londres. Je crois.

Je haussais les épaules.

- Mais de temps en temps, j'ai des nouvelles de mes frères. Donc ça va.

Nous n'étions pas une famille très soudée. Peut-être un peu plus avec Thomas, mais du reste... Eh bien, si on ne se voyait pas, ça ne manquait à personne.

- Faut dire que quatre garçons dont au moins un hyperactif, ça brasse pas mal..

J'eus un petit rire.

- J'pense essayer de me mettre à mon compte, un de ces quatre. Faire genre du dépannage et des formations à domicile. Puis peut-être plus tard monter ma propre boutique, qui sait. J'suis plutôt doué avec un pc. Je devrai pouvoir m'en sortir, j'pense. Mais bon, c'est pas pour de suite non plus.

En fait, l'idée venait quasiment tout juste de me traverser l'esprit. C'était pour dire.
Code By Morrigan (aka moi-même)

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Standing in the rain

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Standing in the rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain
» Heavy Rain [mission]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Les Archives :: Archives RPG
-