AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Sam 5 Juil - 23:20






Dr John H. Watson


- "We solve crimes, I blog about it, and he forgets his pants."-


Identité


Prénom(s) : John H. (Hammish, mais ça reste un secret absolu !)
Nom : Watson
Date de naissance : 08 Novembre 1978
Âge : 35 ans
Espèce :  Médecin de compagnie ?  
Métier / Études : Ancien médecin militaire, actuel assistant de Sherlock Holmes
Statut social : Marié
Orientation sexuelle : Hétérosexuel ! Je le dis tout le temps
Groupe : I'm Sherlocked  
Avatar : Martin Freeman




Caractère


Bienveillant. C'est surement la première caractéristique qu'on pourrait utiliser pour le décrire. John est profondément gentil. Il ne s'est pas lancé dans une carrière médicale pour rien ! Il aime aider les gens, soigner leur mots, être à leur écoute. Pour autant, il a un besoin un peu irrationnel d'aventure. Après son retour du front, il pensait qu'il serait soulagé de la tranquillité Londonienne mais, il n'en fut rien. Il a besoin d'action, c'est ce qu'il le fait vibrer. Même si c'est dangereux, surtout si c'est dangereux. Le docteur sait faire preuve de sang-froid dans ce genre de situation grâce à sa formation médicale et militaire. Cela lui permet de faire preuve d'une grande efficacité dans les situations périlleuses, quand ça reste dans son domaine de compétence.
Certain diront de lui qu'il est rancunier parce qu'il lui faut du temps pour pardonner mais, ce n'est peut-être pas le terme le mieux choisi. Il est bien davantage sensible qu'autre chose et c'est cette sensibilité qui lui demande du temps pour ne plus être à vif. Il est complémentaire avec Sherlock. Il est très professionnel dans leurs affaires même s'il n'a pas le talent de son ami, il fait de son mieux pour apprendre de lui. Il se sert de ses connaissances en médecine pour donner un coup de main même si elles servent peu. Il peut se montrer dur avec Sherlock pour le faire redescendre un peu sur terre même si en général il est patient et tolérant avec le détective.

Physique


Il n'est pas petit. Il est de taille tout à fait respectable mais, se trouve affublé d'un collègue fin et longiligne qui le fait se tasser sur lui-même. C'est un homme souriant aux cheveux courts dont on devine encore la coupe militaire sous les mèches grisonnantes. John est donc relativement petit, plutôt carré et au style vestimentaire sobre -bien plus que son compagnon avec son manteau et sa fameuse casquette !-. Ce qui l'avait beaucoup distingué des autres était sa claudication dite psychosomatique. En fait, après s'être pris une balle dans l'épaule en Afghanistan, il s'était retrouvé à boité. Ce trouble psychologique s'était résorbé au moment où il rencontra Sherlock et que leurs aventures les emmenèrent à courir tout Londres ensemble. C'est un homme de 35 ans en pleine forme même s'il a prit un peu de poids -2kg même si Mary et Sherlock pensent que c'est plus-, il ne va pas tarder à les perdre maintenant qu'il est remonté sur la selle des enquêtes criminelles. Il n'est pas spécialement musclé mais, les entraînements de l'armée ont laissés des traces sur son corps, le rendant plus athlétique que mollasson. Il a une petite cicatrice au niveau de l'épaule, là où il a été touché en Afghanistan..



Surnom : Vince
Âge : 20 ans
Comment avez vous connu le forum ? : Sherlock Holmes m’a attiré ici.
Comment trouves tu le forum ? : Ca me plait bien jusque là. Le design est super. J’espère qu’on va vite se retrouver à être plus nombreux Wink
Code règlement : Validé par Sexy Harry


MADE BY .ANGELUS










Once upon a time


-Did we just break in to a military base to investigate a rabbit? -



Sherlock Holmes ? Je ne sais pas vraiment si c'est le meilleur ou le pire des amis à vrai dire ! Je suis un peu fou pour l'apprécier autant. Il m'a sauvé lui aussi. Je me laissais doucement dépérir à mon retour à Londres. Avec ma petite pension qui me permettait un triste appartement, mes rendez-vous peu concluants chez la psychologue, mon blog que je n'arrivais pas à écrire, ma solitude et mes cauchemars de la guerre. J'étais perdu, j'avais quitté une vie de civil et je n'arrivais pas à faire comme si de rien n'était, comme si la guerre et son frisson n'avaient pas existé. Je ne me l'avouais pas, mais j'avais besoin d'action. Quand j'ai rencontré Sherlock, cet étrange personnage, j'ai... j'ai foncé.

Je m'en souviens encore, en un regard, il m'a percé à jour comme s'il me connaissait depuis longtemps, il savait des choses intimes sur moi et il avait eu raison sur presque toute la ligne -Harry c'était ma sœur, pas mon frère-. J'étais à la fois ébahis de découvrir un être aussi talentueux et dérangé par le personnage si... pragmatique ? Il me croisait deux minutes et il me donnait un rendez-vous, comme si ça suffisait pour êtres colocataires ! Deux minutes.... J'y suis allé. Il m'intriguait, j'avais besoin de ce logement, ça pouvait être intéressant. Et je me suis retrouvé à être son assistant sur une scène de crime en un rien de temps. Au moins, ce qui est pratique avec Sherlock, c'est qu'il ne s'embarrasse pas de milles et une manière pour demander les choses. Même si c'est dérangeant parfois.

Paradoxalement Sherlock m'a sauvé mais m'a aussi fait tomber au plus bas. Quand je l'ai cru mort, j'ai cru mourir moi aussi. Je ne sais pas si quelqu'un d'autre peut comprendre. Nous avons une relation un peu particulière et j'ai du mal à la comprendre moi-même parfois. C'est mon meilleur ami, je lui dois beaucoup, je vivais tout le temps avec lui avant, nous avons passés plusieurs années à enquêter côte à côte, à se sauver mutuellement constamment, à se supporter. Il était tout mon monde pendant un temps et soudain, je le voyais tomber de ce bâtiment et s'écraser au sol. La scène est encore confuse dans mon esprit aujourd'hui, tout s'est passé tellement vite, tous les sentiments que j'éprouvais s'entrechoquaient de manière illogique et mon coeur bondissait hors de ma poitrine comme un lapin sous les projecteurs des feux de voiture. Mon sang-froid était un lointain souvenir et je ne voulais pas y croire. Je ne savais plus comment être médecin, ce qu'il fallait faire, l'ambulance était déjà là et il y avait tellement de sang. J'ai vraiment cru Sherlock mort. J'ai tellement souffert de son absence. Je ne voulais pas y croire, je voulais que ce n'ait été qu'une farce, qu'il allait être sur son fauteuil quand je rentrerais à Baker Street, que j'entende son violon, que je découvre ses expériences sur des corps dans notre frigo. Mais il n'était plus là et j'étais tellement seul. J'avais perdu la seule personne dont j'étais vraiment proche.

J'ai voulu quitter mon ancienne vie très vite. C'était beaucoup trop douloureux, je n'ai pas reparlé à Mrs Hudson avant longtemps. J'ai quitté le 221B Baker Street très vite et je restais de très longues nuits, le regard dans le vide à me demander ce que j'allais faire. Les jours ont passé, les semaines puis les mois et la vie a bien dû reprendre son cours. J'ai trouvé un petit travail de médecin généraliste dans une clinique, j'errais pendant un bout de temps avant de me forcer à vivre de nouveau. Et puis j'ai rencontré Mary.

Mary... Qui est Mary ? Mais c'est ma merveilleuse femme ! Mary Watson, je ne me lasse pas d'entendre son prénom accolé à mon nom de famille. Sherlock était mort et elle a pris toute la place disponible dans mon cœur et même plus. Je crois bien qu'elle a capturé mon âme dans ses jolis yeux bleus, dans son sourire doux, dans ses cheveux blonds... Je ne saurais vivre sans elle. Elle m'a appris à aimer une vie simple, faites de petits bonheurs du quotidien sans action trépidante comme j'ai pu en connaitre. Ca semble fou, mais ça me suffit tellement avec cette femme. Je n'ai besoin de rien d'autre que de son amour. Elle m'a sauvé, elle aussi. Elle a été ma résurrection quand j'étais au plus bas, quand je sombrais dans la dépression quand je survivais. Elle m'a donné tout ce à quoi j'avais aspiré. Elle m'a soutenu, m'a fait rire à nouveau, elle a fait pétiller ma vie. Elle est tellement tout pour moi. Elle a fait tant de choses pour moi. On a eu des hauts et des bas, peut-être plus que les autres couples, mais je crois que ça a renforcé notre relation.

Avec elle, on ne s'ennuie pas, même dans une vie simple et c'est pour ça que je l'aime. Je l'ai elle et ma merveilleuse fille à naitre et ça me suffit amplement. Quand Sherlock est revenu dans ma vie -ce pauvre... ce ....cet imbécile heureux avait fait semblant d'être mort ! - il a coupé ma demande en mariage en se faisant passer pour un serveur français et s'était dessiné une fausse moustache ! Sérieusement... Même après ça, même après avoir découvert qui était mon meilleur ami, elle est restée. Après toutes les femmes que Sherlock avait réussi à faire fuir -et il y en a eu un nombre conséquent...- celle là ne partait pas en courant. Elle l'avait même réussit à l'apprécier ! Vous y croyez ?! Enfin, mon bonheur était complet après quelques explications et du temps pour pardonner. Et un ou deux coups bien mérités.

Mary a été encore plus formidable que je ne l'aurais cru, elle m'a laissé repartir dans mes enquêtes avec Sherlock. Avec les risques que ça présentait, j'aurais compris qu'elle refuse mais, elle me connait bien. Elle sait que j'attendais cette résurrection secrètement et que nos courses poursuites en taxis me manquaient. Je croyais que j'avais trouvé le brin d'action qui me manquait et que ma tendre femme m'attendrais à la maison pour me ramener à un quotidien plus tranquille mais, je m'étais trompé. Premièrement, Holmes arrivait à intégrer nos histoires dans ma vie de couple et il a réussi à arrêter un crime à mon propre mariage. Deuxièmement, ma femme n'était pas tout à fait celle que je croyais. Lors d'une affaire que nous menions avec mon cher détective, nous nous sommes attaqués à un roi de l'information qui connaissait tous les points faibles de n'importe qui ayant un peu d'importance. Il s'était intéressé à Sherlock, dont je suis le point faible tandis que le mien c'est Mary. Le talon d'Achille de ma femme était de me perdre à cause de son passé.

Je vous passerai les détails mais, après qu'elle ait tiré sur mon meilleur ami et qu'il l'ait prise au piège, elle m'a révélé sans le savoir qu'elle n'était pas celle que je croyais connaitre. Ma vie s'écroulait doucement devant moi sans que je puisse y croire. C'était très différent du prétendu suicide de Sherlock. C'était beaucoup plus vicieux comme douleur, beaucoup plus sec. Pas elle. Elle ne pouvait pas m'avoir mentit, pas m'avoir mené en bateau, j'étais sûr de la connaître par coeur même si c'était récent entre nous. C'est douloureux de faire confiance à quelqu'un, de l'aimer, de compter sur lui et de se faire duper. On a l'impression que plus rien n'a de sens, que tout était faux, d'avoir été trompé sur tout. Sur tout depuis le début, depuis la première rencontre, on devient paranoïaque et aigris. C'est vraiment dur. Surtout que je n'imaginais absolument pas ça de ma femme. Ma douce femme avec qui j'avais trouvé la stabilité qu'il me manquait. Ce que je croyais avoir bâti avec elle s'écroulait comme un château de carte. Il m'a fallu toutes les explications de Sherlock, celle de ma femme et beaucoup de temps pour penser à tout ça. Je ne veux pas connaître le passé de ma femme, ça n'a plus aucune importance tout ça, je sais qui elle est malgré tout. Notre amour n'était pas illusoire, c'est tout ce que je sais et ça me suffit maintenant. Je sais ce qui est le plus important et c'est de l'avoir à mes côtés. Je n'ai jamais ouvert la clé USB qui contenait tout sur son passé. Pour moi elle est Mary Watson et la future mère de ma fille. La femme la plus merveilleuse au monde et la plus belle aussi. En plus, elle a fait taire les rumeurs : je ne suis pas le petit ami de Sherlock ! Comment ne pas l'aimer ?

Sherlock a fait de gros sacrifices pour sauver notre couple. Il est allé jusqu'à tuer d'une balle dans la tête celui qui détenait toutes les informations sur ma femme uniquement pour nous protéger. Je n'aurais pas assez d'une vie pour lui être reconnaissant pour son geste. J'ai bien cru que son geste l'emmènerait loin de moi à jamais, ce qui me brisait le cœur une fois de plus. Faire de nouveaux nos adieux, c'était douloureux et puis, comme toujours, il me surprit... Quelques minutes à peine avait-il décollé qu'il revenait vers nous. Pourquoi ? Parce que le pire des criminels, un « criminel consultant » du nom de James Moriarty venait de faire son grand retour sur tous les écrans de Londres. Nous allions avoir beaucoup de travail avec des ennemis comme lui....


MADE BY .ANGELUS


Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Sam 5 Juil - 23:37

Mon John     Bienvenue à la maison Smile J'ai beaucoup beaucoup aimé ta fiche    !
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 1:21

Bienvenue =D

Bon pour moi ta fiche est parfaite, Harry quand tu passeras tu pourras le valider après l'avoir lu ♥
Natasha M. Ierchov Avatar : Alex Kingston
Crédits : Moi-même
Messages : 413
Points : 580
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 1:24

GRAND FRERE 8D <3<3<3 Bienvenue Very Happy
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 11:28

Bienvenue parmi nous Very Happy Et je plussoie ma collègue, ta fiche est parfaite ! Bienvenue parmi nous !






BIENVENUE PARMI NOUS


- Le réseau s'ouvre à toi ! -




BRAVO ! Tu es désormais Validé ! Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens PAR ICI , ton journal RP PAR LA et pourquoi pas ouvrir ton propre journal intime DE CE COTE LA ou encore te créer un téléphone COMME CECI avant de commencer à RP ! Amuses-toi bien sur The Infinite Network !




MADE BY .ANGELUS


Harry J. Killigan Avatar : John Simm
Crédits : Mwaaaaaa
Messages : 672
Points : 1991
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 11:50

Héhé, merci mon petit Sherlock Wink On se retrouve vite en RP.  

Merci beaucoup Pandora, content d'avoir respecté le personnage !

Ma petite sœur ! Merci à toi aussi d'être venu me dire bonjour. Attention à ce que tu fais avec les méchants hein ou Harry et moi on vient te tirer les oreilles !

Merci Harry pour ton double "bienvenue"   Tu es si content que ça de me voir ? Après tout, nous avons un ennemi commun alors ça peux se comprendre...

Je m'en vais me créer un réseau et je vous dis : au plaisir -ou au déplaisir pour mon personnage- de vous croiser en RP !
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 11:51

Bah oui, j'suis content x)
Harry J. Killigan Avatar : John Simm
Crédits : Mwaaaaaa
Messages : 672
Points : 1991
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 18:11

Bienvenue Dr Watson  Cool 
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 20:02

Ah ah promis je vais tenter de ne rien faire avec les méchants xD
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Dim 6 Juil - 20:30

Merci, Moriarty. Soyez gentil avec Sherlock voulez vous !

halala, sacrée petit soeur  Rolling Eyes 
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mar 8 Juil - 16:56

Bienvenue grand frère :/ j'espère qu'on pourra jouer tout les deux
Harriet Watson Avatar : Catherine Tate
Crédits : Unknown
Messages : 16
Points : 230
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mar 8 Juil - 20:04

Merci petite sœur. J'espère que tu as arrêter de boire !
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mar 8 Juil - 20:10

Harriet: faut se faire un Rp familiale de toute façon 8D
Loris S. Rahl Avatar : Michael Gregorio
Crédits : Triskell
Messages : 122
Points : 596
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mer 9 Juil - 19:19

John! Quel plaisir! Smile

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : https://redcdn.net/hpimg11/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mer 9 Juil - 19:22

Ciel mon mari! Quelle joie de te revoir... Il faut que nous nous retrouvions plus correctement, par RP par exemple  

_________________

Mary Watson Messages : 67
Points : 384
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind." Mer 9 Juil - 19:40

Merci beaucoup à toi (en doublons !).

Oui, bien sûr ma petite femme, il faut absolument qu'on fasse ça !
Invité Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind."

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Dr John Watson - "Kinder? No. No, Sherlock. That wasn't kind."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Never let him see the damage. (John)
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» Sherlock ••• TRAILER CHRISTMAS SPECIAL
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Hello Mr. Holmes :: Présentations :: Présentations refusées
-