AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est de nouveau ouvert ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
STIN a un an ! Merci à tous ceux qui l'ont fait et continue à le faire vivre ! On vous aime tous très très fort !

Partagez | .
 

 Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Mar 13 Mai - 20:10

J'avais besoin d'air. Il fallait que je sorte. Harry m'avait donné la permission de quitter le quartier général des Black Moon. Mais pour être parfaitement honnête, qu'il me l'eu donné ou pas, je serais parti tout de même.

Draco m'en avait fait voir de toutes les couleurs, une fois de plus. Préférant éviter la confrontation directe, je me retrouvais dans les rues londoniennes. Un vent cinglant me foutait le visage avec force. C'était désagréable, mais ça me remettait les idées à l'endroit. Draco commençait par m'énerver. Je sais qu'à ses yeux je n'étais que l'idiot de service qui ne servait à rien, juste bon à grignoter. Je cachais pas mon côté gourmand, mais me réduire à ce penchant, qui n'avait rien de honteux en fin de compte. C'était lui qui me mettait la pression sur ce point que lui et uniquement lui.

Cette fois-ci, qui plus est, Harry n'avait rien dit pour ma défense. Il était resté en retrait me laissant me débrouiller. J'ai l'impression que je deviens indifférent à ses yeux en ce moment... A moins que... La colère me faisait penser à l'envers.

Je longeais une allée de boutique ternes de la capitale britannique. Je ne savais pas vraiment dans quel quartier je me retrouvais, et j'en avais rien à faire en fin de compte.

Soudain, tournant à gauche sans vraiment réfléchir, je me retrouvais devant une allée verdoyante, surmontée d'un portail immense en fer forgé, entouré des noms "Parc animalier". Sans m'en rendre compte, un sourire éclaire mon visage. Exactement ce dont j'avais besoin!

Je me balade un moment dans le zoo. Un certain sentiment de malaise s'empare de moi à voir ainsi ces animaux en cage. Ils ont l'air choyés et en bonne santé, mais ils sont enfermés. Et j'ai soudain l'impression que c'est ce qui pourrait m'arriver. Me retrouver derrière les barreaux... Non, pire, je suis déjà derrière des barreaux. Je suis comme Simba, la mascotte du zoo. Je suis la peluche, mais je ne sers à rien. La mascotte des Black Moon. Enfermés et  dépendant de la bonne volontés des autres membres de l'équipe.

Je regarde Simba dans son enclos lorsqu'il se réveille. Son regard croise le mien. Et c'est comme si il lisait en moi. Comme si nous nous comprenions. Son regard est résigné mais sans rage. Le crachin qui s'était mit à tomber depuis quelques minutes s'arrête soudain et un rayon de soleil transperce les nuages. Le vent tombe et la lumière éclaire la crinière rousse de Simba. Il se redresse subitement, comme régénéré par la chaleur du soleil. Je le regarde avancer dans ma direction. Un grille renforcée a beau nous séparer, nous sommes unis par le regard.

Je suis comme hypnotisé par ses prunelles orange. Je ne vois pas qu'un homme s'est approché de moi, silencieusement. Il se tient debout près de moi depuis plusieurs minutes, immobile. Je l'oublie, toujours concentré à fixer Simba...


_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Mer 14 Mai - 21:07



J'avais décidé de me prendre un "jour off". Techniquement, j'étais sensé bosser. Mais mon patron ne se formalisait pas trop si je ratais une journée de temps en temps. Et je n'avais pas envie d'avoir les oreilles sifflantes à cause de personnes incapables d'utiliser correctement un ordinateur. Je m'étais fait réprimander à cause de ça d'ailleurs. Et du coup, j'étais rarement en contact avec la clientèle mais comment dire... quand un clavier est tellement poisseux de coca que vous mettez cinq minutes à décoller vos doigts... Dégueulasse...

J'avais sorti Marvel un peu. Enfin, c'était plutôt lui qui m'avait sorti. A me piquer ma couverture et m'amener sa laisse. Des fois, je me demande si ce chien n'est pas plus intelligent que moi. Puis, je l'avais ramené à la caravane et j'étais parti me balader vers le parc animalier. Je n'aimais pas vraiment voir des animaux en cage. Mais j'aimais voir tous les différents animaux présents. Il y avait tant d'espèces différentes !

Comme toujours, j'allais commencer ma visite par le lion. Après mon chien, les félins étaient mes animaux préférés. Ce pauvre lion était l'attraction principale du parc. Alors qu'il devait vraiment s'ennuyer. Moi à sa place, j'aurais jamais tenu, mais lui, il était toujours là, majestueux. Impassible malgré les cris incessants des gamins excités. Pour une fois, il n'y avait pas de monde devant l'enclos du lion. Comment réussit-il à dormir avec tout ce bordel ? Il n'y a qu'un type qui reste planté devant l'enclos. Tout aussi figé que l'animal.

Plutôt marrant comme situation. Les deux qui semblent se fixer. Je sors un paquet de bonbons de ma poche et je m'approche, en traînant un peu des pieds, ma démarche habituelle.

- Vous faites un combat de regard ?

N'empêche qu'aucun des deux ne bougeait. Je ne pus m'empêcher de rire.

- Tu penses que tu vas gagner ?

Je gobais deux bonbons d'un coup. Je ne jetais jamais de bouffe aux animaux. C'était stupide, d'autant plus qu'on ne mangeait pas la même chose. Je tendis toutefois le sachets de friandises au compétiteur.

- T'en veux ?

Je vouvoyais très rarement les gens. Même lorsqu'ils semblaient suffisamment vieux pour être mon père. Il avait l'air plutôt cool, ce type. Pour un mec qui fixe un lion en cage.

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Jeu 15 Mai - 19:42

- Vous faites un combat de regard ?

Hien quoi... Il m'a semblé entendre quelque chose, mais mon cerveau n'arrive pas à savoir si ça s'adressait à moi ou pas. Simba est la seule chose à laquelle mon cerveau veut bien se connecter. Il me fait penser à Toffee. J'ai la gorge qui se noue à l'idée... Et le souvenir de la rage qui m'a fait quitter le QG. Il va falloir que Draco finisse un peu avec ses blagues à deux francs...

- Tu penses que tu vas gagner ?

"Hein?"

Je me retourne et me retrouve face à homme mort de rire. Il doit avoir quoi, 25 ans. Il enfourne une poignée de bonbons en me fixant, mon regard hébété semblant ajouter à sa crise de rire. Avant de finir pas me tendre le sachet de bonbons. Je regarde le paquet d'un air méfiant, comme si il me proposait un morceau de... Non, autant ne pas mentionner les idées qui traversent mon esprit dérangé. On m'a toujours dit de ne pas accepter la nourriture d'inconnus. Mais... Mais... Mais j'ai jamais su résister... Je me sens tiraillé...

Sans répondre, je plonge ma main dans le sachet, sans regarder le jeune homme. J’agrippe une poignée de bonbons que je croque avec un sourire qui vire aux couleurs de l'arc en ciel.

Les sucreries ont toujours eu le don de m'amadouer. Je retombe soudain en enfance.

"Brownie!" Dis-je en souriant toujours de mon sourire ridiculement coloré. Avant de me rendre compte que je me suis présenté par mon surnom. Surnom que je n'ai jamais vraiment aimé de surcroit, sauf quand Harry l'utilise. Les autres y mettent toujours un ton dégradant qui me frappe en plein cœur.

Je regarde ce jeune homme. J'ai l'impression en le fixant, son sourire gentil, ses yeux rieurs, d'avoir trouvé un ami, un vrai. Je retombe en enfance. Mais je me dis qu'il va me prendre pour un idiot qui porte un nom de gâteau au chocolat.

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Jeu 15 Mai - 21:05



J'avais interpellé le gars qui fixait le Lion - je trouvais ça trop cliché d'appeler un lion Simba, alors, pour moi, c'était simplement le Lion. Sa tête m'avait fait rire. J'aurais pu être un extraterrestre qu'il n'aurait pas tiré une tête différente. Du coup, pour me faire pardonner mon rire, je lui proposais des bonbons, en mâchant à moitié mes mots en plus de mes bonbons. Il hésita un instant avant de piocher dans le sachet avec un grand sourire qui lui donnait l'air d'un gamin.

"Brownie!"

What ? Il eut l'air interpellé un instant, comme s'il avait gaffé. Comme il me fixait, je lui servis de nouveau mon grand sourire.

- Moi, c'est Skittles !

Comme ça, on était deux à avoir un surnom bizarre. Je haussais les épaules.

- Mon frère m'appelle toujours comme ça. Depuis que j'suis môme.

Techniquement, mes frères. Même si Greg et John m'avaient plus souvent appelé le moustique. Mais bon.

- Je trouve ça cool. Et en plus, j'aime les Skittles.

Oh, merde, je recommençais avec mon débit mitraillette. Il fallait sérieusement que je me calme avec ça. Je ne connaissais pas grand monde qui arrive à me suivre quand je commençais à speeder encore que là, je n'avais pas encore changé de sujet de discussion. J'avais décidé de catégoriser "Brownie" dans la catégorie des gens que j'aimais bien, d'office, parce qu'il m'avait l'air plutôt cool et que quelqu'un qui aime les animaux ne peut qu'être un ami pour moi.

- Désolé de t'avoir apostrophé comme ça. Mais c'était assez comique de te voir fixer le Lion comme ça et lui te rendre la pareille. J'viens assez souvent ici, mais c'est la première fois que je vois ça.

Je préférais largement cette situation à des gamins braillards qui jettent des trucs dans l'enclos.

- J'aime les animaux. J'ai un chien, mais c'est pas une bonne idée de le prendre ici, hein ?

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Lun 19 Mai - 16:37

"Skitlles? Comme les bonbons?"

Je ne peux m'empêcher de pousser un rire étouffé. C'est trop drôle. On se croirait au rayon confiserie d'un supermarché.

Il me semble de plus en plus sympathique ce jeune homme. Il m'explique d'où vient son surnom sur un ton complice et gentil qui me plait bien. Ça fait longtemps qu'on ne m'a pas parlé avec gentillesse et d'égal à égal. D'autant plus que nous avons des pseudonymes qui nous rapprochent. Seul Harry est plutôt agréable avec moi la plupart du temps. Avec les autres, soit ça tourne à la confrontation que j'ai encore bien du mal à affronter, soit je m'en prends plein la face, le plus souvent de manière verbale, mais parfois aussi physique.

Là, je n'ai pas à jouer au dur comme je le fais depuis quelques jours, depuis que j'ai intégré l'équipe comme membre actif. Là, je peux être moi-même avec ce Skittles, ça me plait bien! Même... Même si il parle horriblement vite. On dirait qu'il a oublié le lait sur le feu. Je ne peux m’empêcher un léger rire à nouveau. J'ai comprit un mot de travers et avec sa verve, la phrase est devenue hilarante. Moi et ma facheuse manie de fusionner les mot. Deux mots en un et le monde ne tourne plus rond.

J'espère juste qu'il ne croit pas que je me suis moqué de lui. Loin de moi cette envie. J'aimerais même bien continuer à discuter avec lui. Je me sens reprendre du poil de la bête face à lui. Je ne suis plus Simba dans son enclos, je me sens redevenir Simba le roi de la jungle, même si cela signifie me placer face à des ennuis de taille. Je suis plus fort qu'on le croit, mais ce n'est pas en même prenant de haut qu'on parvient à s'en rendre compte. J'ai besoin d'un peu de gentillesse. Pas de douceur ou de d'action compatissante, non, juste qu'on me traite comme un être humain.

Avec Sktilles, Brownie redevient Aaron, j'ai toujours aimé ce nom en plus. Même si ça ne me poserait aucun problème que Skitlles m'appelle comme le gâteau au chocolat.


- Désolé de t'avoir apostrophé comme ça. Mais c'était assez comique de te voir fixer le Lion comme ça et lui te rendre la pareille. J'viens assez souvent ici, mais c'est la première fois que je vois ça.

"Oh mais tu ne m'as pas importuné, bien au contraire!" Dis-je sur un ton à la fois amical et très posé, un ton adulte que je n'adopte que quand je me sens vraiment bien. Je suis une contradiction ambulante. Je retombe en enfance quand les choses partent dans tous les sens...C'est la première fois que je viens. En fait, je suis tombé ici par hasard. C'est une heureuse coïncidence...

OMG, si quelqu'un du gang m'entendait parler, il ne me reconnaitrait pas. Je... J'ai moi-même du mal à me reconnaitre. Et en fin de compte, Skittles semble apprécier notre discussion, au point qu'il en embraye sur la possession d'un chien (le terme possession ne me plait pas du tout, ou alors, il convient mieux dans le sens inverse en général, c'est le chien qui nous possède, par l'amour qu'il nous apporte). Je souris à la mention du chien, mais mon sourire s'efface instantanément, me coeur se sert, j'ai failli dire que moi aussi, j'aimais les animaux et que j'avais un chat... Mais c'est faux, je n'en ai pas, je n'en ai plus, et même si Draco m'apporte une nouvelle boule de poil, ça ne sera plus mon Toffee.

Le regard de Sktilles, qui me scrute, s'aperçoit, j'en suis persuadé, de ce changement d'air. Je lui explique :

"J'avais un chat. Un chaton presque, il était encore tout jeune. Mais... Mais il est mort, quelqu'un lui a roulé dessus et..."

J'ai du mal à finir ma phrase, ma gorge nouée par la tristesse autant que la colère. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je regarde Sktilles dans les yeux :

"J'ai envie de punir celui qui lui a fait ça!"

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Mar 20 Mai - 21:38



"Oh mais tu ne m'as pas importuné, bien au contraire! C'est la première fois que je viens. En fait, je suis tombé ici par hasard. C'est une heureuse coïncidence..."
- Moi j'viens assez souvent ici.


Dès que j'avais un moment de libre. C'était mieux que de rester coincé à la caravane. Même si j'étais obligé de laisser Marvel.

- Même si j'aime pas voir les animaux en cage... J'préfère être ici qu'ailleurs.

J'étais plus content d'être là. Mais soudain, Brownie eut l'air... Triste. J'avais dit un truc qu'il fallait pas en parlant de mon chien ?

"J'avais un chat. Un chaton presque, il était encore tout jeune. Mais... Mais il est mort, quelqu'un lui a roulé dessus et..."

Il n'arriva pas à finir sa phrase.

- Oh. Désolé.

Il me fixa droit dans les yeux avec une lueur qui me rappela limite Nick. Ce qui était plutôt flippant.

"J'ai envie de punir celui qui lui a fait ça!"

J'eus un léger sourire. Parce que j'étais capable de faire de même.

- Marvel - c'est le nom de mon chien - ... En fait... C'est pas vraiment mon chien. Je l'ai volé. Son "maître" le traitait pas bien. Alors j'l'ai volé.

J'eus un large sourire.

- C'est pas qu'un animal pour moi. C'est mon pote. J'm'occupe plus de lui qu'de moi en fait.

Je haussais les épaules. C'était vrai. J'avais tendance à me passer de manger de la viande pour la lui laisser. J'étais loin d'être le genre à maltraiter un animal.

- Celui qui touche à Marvel, j'lui pète les dents. Je suis assez bon pour ça.

J'eus un petit rire. L'ancien maitre de Marvel pouvait le confirmer. Je n'étais pas ultraviolent, mais fallait pas non plus me chercher.

- Tu devrais reprendre un chat. Ce s'ra sans doute pas pareil, mais avec un chaton, tu pourras renouer le même genre de relation. Ou tu peux offrir une belle retraite à un vieux matou.

Les gens n'adoptent jamais les vieux animaux. C'est débile.

- T'es de Londres ?... Désolé, j'change facilement de sujet. En plus d'avoir un débit de parole monstrueux.

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Jeu 22 Mai - 20:14

Skittles commence à m'expliquer comment il a récupéré son chien. Je l'écoute avec attention. Il me plait décidément bien ce garçon. Je ne saurais dire pourquoi, mais j'ai la sensation qu'il me ressemble... Sur certains points. Et il est aussi déterminé que moi en ce qui concerne les animaux. C'est un très bon point selon moi.

Et plus je l'entends développer plus je me dis qu'il serait intéressant de mettre un coup de poings dans les dents de Draco. Mais... Il finirait par me faire exploser la tête et... Je ne serais pas plus avancé. Et puis, je n'aime pas la violence, et je ne cesse de me dire que je finirai bien par trouver un moyen beaucoup plus subtile de faire subir à Draco ma vengeance. Elle se mange froide non? Et bien, il y goûtera quand je l'aurai décidé.

- Tu devrais reprendre un chat. Ce s'ra sans doute pas pareil, mais avec un chaton, tu pourras renouer le même genre de relation. Ou tu peux offrir une belle retraite à un vieux matou.

J'aime beaucoup l'idée de Skittles!

"Tu as raison, ton idée est excellente! Un vieux matou bénéficiera de mon protection!"


J'ai répondu avec un grand sourire.

- T'es de Londres ?... Désolé, j'change facilement de sujet. En plus d'avoir un débit de parole monstrueux.


Je m'esclaffe un instant. Il est décidément amusant, ce bonbon.

"Je vis à Londres, oui. Depuis des années. Et t'en fait pas pour les changements de sujets, j'ai parfois le même... Problème... Ça te dirait, une part de tarte? Je connais un salon de thé, il fait les meilleures tartes de la ville et je n'ai jamais pu partager ça avec qui que ce soit!"

Et si il dit oui, ça me permettra de discuter un peu plus avec lui. Je n'ai aucune envie de retourner au QG de toute manière. Et imaginer que ce soir, je dois affronter Draco, faire face à ma première sortie avec le gang... Pour un simple échange de bons procédés avec un groupe bien connu de Harry, mais tout de même, être avec Draco..."

" Laisse-moi te remercier comme il se doit pour les bonbons!" Dis-je avec un sourire franc.

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Jeu 29 Mai - 17:00



Je conseillais à Brownie de reprendre un chat. Un bébé ou même un vieux briscard. S'il aimait les animaux, autant ne pas attendre des lustres. Même si ce ne serait pas son ancien chaton, mais ça pourrait être aussi bien.

- Tu as raison, ton idée est excellente! Un vieux matou bénéficiera de mon protection!

Et voilà qu'il avait un sourire d'une oreille à l'autre. Et qui le faisait paraître vachement plus jeune. Avant de pouvoir réfléchir et me modérer, je lui avais demandé s'il était du coin. Puis je m'étais excusé dans la foulée, parce que ça m'arrivait souvent de combiner les phrases sans logique. En plus de bouffer des mots.

- Je vis à Londres, oui. Depuis des années. Et t'en fait pas pour les changements de sujets, j'ai parfois le même... Problème... Ça te dirait, une part de tarte? Je connais un salon de thé, il fait les meilleures tartes de la ville et je n'ai jamais pu partager ça avec qui que ce soit!

Gamin, mes parents nous avaient répété de pas suivre les inconnus. Juste pour emmerder mes parents, j'aurais été cap de le faire à l'époque.

- Laisse-moi te remercier comme il se doit pour les bonbons!

Je souris.

- Quand même, une part de tarte pour quelques bonbons... Ce serait presque une arnaque, fis-je en riant.

Je me passais la main dans les cheveux.

- ça marche. J'adore la tarte en plus... Ils font des cheesecakes aussi ? J'adore les cheesecake. Même Marvel aime ça - quoi que... Il aime aussi bouffer mes pompes donc je sais pas si c'est une référence.

J'eus un petit rire. Je m'en foutais que Marvel mâchouille mes chaussures du moment qu'il m'en laissait une paire utilisables !

- Moi aussi j'suis de Londres. J'suis né ici. Enfin... Pas dans le parc. J'ai grandi pas trop loin d'ici.

Nous quittâmes donc le parc et je le suivis jusqu'au salon de thé.

- J'suis plus souvent dans les bars que dans les salons de thé, remarquai-je avec humour.

Et plus souvent dans la rue que dans un bar.

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Ven 30 Mai - 17:46

-Quand même, une part de tarte pour quelques bonbons... Ce serait presque une arnaque!

"Dans ce cas, tu es vraiment un arnaqueur de qualité, je n'ai pas vu le coup venir!"

Je ne peux m'empêcher de rire. Ce gamin est décidément amusant!

"Non, sans rire, ça me fait vraiment plaisir!"

- ça marche. J'adore la tarte en plus... Ils font des cheesecakes aussi ? J'adore les cheesecake. Même Marvel aime ça - quoi que... Il aime aussi bouffer mes pompes donc je sais pas si c'est une référence.

"Super! Tu verras, elle sont excellentes! Et oui, leur cheescakes sont aussi à se damner. Tout est à se damner chez eux. Il faudra que tu amènes Marvel un de ces jours, il délaissera tes chaussures pour toujours!"

- Moi aussi j'suis de Londres. J'suis né ici. Enfin... Pas dans le parc. J'ai grandi pas trop loin d'ici.

"Ah bon, tu n'es pas né dans ce parc, tu m'étonnes..."

Je sais pas pourquoi, mais j'ai envie de plaisanter avec Skitlles. Ça me met décidément d'excellente humeur de jouter à coup de piques humoristiques avec lui. Peut-être parce qu'il est le seul avec qui je me sens capable de faire ça. Que je suis pleinement détendu avec cet inconnu du zoo, ce garçon au chien, qui semble me comprendre et partager beaucoup plus avec moi que la majorité des gens qui m'entoure depuis des années. Pas même Harry est capable d'accepter ce genre de phrases, qu'il considère, je le sais, comme de l'insubordination. Peut-être pas qu'il me le ferait sentir à moi, elle me considère un peu comme un petit frère attardé, je le sais parfaitement. Il me le pardonne à chaque fois, mais j'ai apprit à ne plus le faire, j'ai bien assimilé que ça ne lui plaisait pas.

Mais ce jeune bonbon, oui, il est capable d'accepter la plaisanterie. Je le sais, je le sens. Et nous allons manger un dessert dans une pâtisserie, chose que je ne pourrais jamais faire avec les membres du gang. Ils sont incapables de casser un œuf dans un saladier sans se tacher, et, je me demande si ils sont même capable d'apprécier le délice d'un plaisir sucré. Ils peuvent bien dire tout ce qu'ils veulent sur moi, demandez moi de vous faire un cake au chocolat, je vous le sors en une heure, cuit à la perfection. J'aurais du apprendre la pâtisserie. Avec l'informatique, c'est clairement la seule chose que je sais faire de mes dix doigts sans casser quoi que ce soit... Ah part peut-être caresser un chat!

- J'suis plus souvent dans les bars que dans les salons de thé

"Je te promets que tu vas t'y sentir comme à la maison si tu aimes les tartes!"

Et ce n'est pas peu dire! Elles me rappellent celles que faisait la voisine, quand j'étais petit. Un ange dans ce monde de brute qui était le mien quand j'était gamin. Maman ne faisait pas de gâteaux, elle n'avait pas le doigté pour ça, elle était plus douée en matière de fessés .

Nous arrivons enfin devant la vitrine. Je salive déjà à la vision de ce qui s'expose devant nous.

"Alors, t'en penses quoi?"

Skitlles regarde la vitrine avec un air proche du mien! C'est un plaisir d'avoir rencontré quelqu'un capable d'apprécier ce qui représente le plus grand plaisir de ma vie!

Nous entrons et nous installons à une table. Une jeune femme s'approche de nous. Natie, la fille du proprio, elle est adorable et sait faire le thé comme personne.

"Salut Natie! Comment vas-tu ma belle!"


Quiconque pourrait se méprendre, mais cette attitude familière était loin d'être un acte de séduction. Je considérais plus Natie comme ma fille.

"Bien Aaron! Tu prends comme d'habitude?"

"Pas aujourd'hui! Je serais bien tenté et par un cheesecake pour changer! Par contre, toujours ton merveilleux thé!"

Elle m'envoie un sourire et regarde mon invité.

"Et vous monsieur?"

Je laisse mon invité répondre, puis Natie s'éloigne après nous avoir assuré qu'elle revenait vite et je me retourne vers Skit :

"Tu va te rouler par terre en goûtant leurs produits! Dis-je avec un sourire avant d'ajouter, Raconte-moi en un peu plus sur toi, tu fais quoi dans la vie?"

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Mer 2 Juil - 17:39



J'avais accepté l'invitation de Brownie à aller dans un salon de thé. Je n'y avais jamais vraiment mis les pieds. J'étais plus du genre trainer dans la rue ou bien dans les bars. Les salons de thé, ça avait le côté bon chic bon genre de mes parents et je détestais ça. Mais j'acceptais parce que ça avait vraiment l'air de faire plaisir à l'homme.

- Super! Tu verras, elle sont excellentes! Et oui, leur cheescakes sont aussi à se damner. Tout est à se damner chez eux. Il faudra que tu amènes Marvel un de ces jours, il délaissera tes chaussures pour toujours!
- J'y penserais.


J’enchaînais en disant que j'étais de Londres, en disant "ici" donc je précisais que ici ne voulait pas dire dans ce parc. Même si Brownie devait s'en douter.

- Ah bon, tu n'es pas né dans ce parc, tu m'étonnes...

Je m'esclaffais.

- Non, en fait, j'suis né sur une autre planète... Mais chut, c'est un secret !

Je me contentais d'un sourire. Nous discutâmes du salon de thé et selon Brownie, j'allais m'y sentir comme chez moi... en un sens, j'espérais que non, vu que je vivais dans une caravane mal isolée. La vitrine à l'air d'une pub pour pâtisserie de qualité. ça donne envie d'entrer juste en les voyant. ça limite un côté un peu kitsch-rétro, mais je m'en fous un peu de ça. ça à l'air incroyablement bon. Et puis le salon de thé à une bonne tronche. ça fait pas trop vieux cul pincé. J'aime bien.

- Alors, t'en penses quoi?
- J'me retiens de baver, là.


Le tout dit avec classe et finesse... Je suis Brownie à l'intérieur, un peu timidement. J'ai la sensation de faire tâche. Faut dire que j'ai quand même l'air assez débraillé. Nous nous installons à une table et presque aussitôt une serveuse approche. Jolie. D'a peu près mon âge je dirais, peut-être moins.

- Salut Natie! Comment vas-tu ma belle!
- Bien Aaron! Tu prends comme d'habitude?
- Pas aujourd'hui! Je serais bien tenté et par un cheesecake pour changer! Par contre, toujours ton merveilleux thé!


Elle note le tout sur son petit calepin et trouve même le temps de sourire à Brownie/Aaron avant de se tourner vers moi.

- Et vous monsieur?
- Je vais prendre pareil que Aaron. Merci.


Elle nota aussi, nous assura que ce serait bientôt prêt et s'éloigna de notre table.

- Tu va te rouler par terre en goûtant leurs produits! Raconte-moi en un peu plus sur toi, tu fais quoi dans la vie

Je souris.

- Oh, au fait, du coup, mon prénom, c'est Duncan.

Je pris le sucrier et le fis machinalement tourner entre mes doigts, un vrai hyperactif de base, sérieusement !

- Je bosse chez un réparateur d'ordi à Camden Town. J'suis plutôt bon avec ça même. Sinon, j'ai trois grands frères en plus d'avoir un chien.

Natie nous apporta nos commandes et je la remerciais avec un grand sourire. ça avait l'air diablement appétissant.

- J'suis un peu le mouton noir de la famille. Gamin je faisais tout un tas de conneries pour me faire remarquer. Et au bahut c'était pire. Je hackais le réseau pour modifier les notes des gens, ce genre de trucs. J'ai failli être accepté à Oxford... En fait. J'y ai fait une semaine. Mais le prof d'informatique était nul. Et je me suis fait virer.

J'eus un petit rire.

- Après ça, j'ai traîné à droite et à gauche, refait des conneries. Et puis une personne m'a aidé à devenir adulte. Et tadam ! Me v'là.

Aussi simple que ça. Je profitais d'avoir fini de parler pour goûter au cheesecake.

- Woah ! C'trop bon ! T'avais pas menti.

J'allais revenir, c'était clair ! J'avais jamais rien mangé d'aussi bon. J'étais pas très doué en cuisine. Enfin, j'avais surtout pas grand chose pour cuisiner alors, on ne pouvait pas dire que j'étais doué.

- En fait, j'bricole un peu de tout, mais surtout des ordis. Et toi, du coup, tu fais quoi dans la vie ?

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Mer 9 Juil - 21:30

Duncan, c'était donc la son vrai nom, commença à me déballer un peu plus sa vie. Il m'était vraiment sympathique, ce gamin. Plein d'énergie mais aussi plein de tendresse. C'était un petit voyou mais il a un bon cœur, c'est évident, et des doigts de fée en matière d'informatique d'après ce que j'ai comprit. 

Et il adore la recette de cheesecake de ce salon de thé. Bon, pour être parfaitement honnête, tout le monde adore les recettes et le décor de ce salon de thé, mais voir Skittles dévorer sa part donne plaisir à voir. 

Oui, définitivement, je l'aime bien ce gamin. Il se passe tellement de choses dans mes vie ces temps-ci que sa rencontre correspond parfaitement à ce que j'attendais sans le savoir. Il m'ouvre les yeux sur la possibilité de changer. Peut-être devrais-je lui demander de me présenter cette personne qui l'a aidé à devenir adulte. Non pas que devenir adulte, dans le sens strict du terme, soit ce que je désire... Mais changer de vie, faire de mon existence quelque chose de plus correct et plus empreint de douceur... Oui, c'est ça que je désire. 

Du coup, j'ai écouter Skit (oui, j'aime bien Skit, ça sonne bien... Bon, aussi bien que Duncan, mais entre sucrerie, on se comprend mieux non?) sans parler, dégustant ma part de gâteau tout en le voyant m'expliquer, entre deux bouchées et un surplus d'énergie, comment il est devenu celui qu'il est aujourd'hui.

Et toi, du coup, tu fais quoi dans la vie ?

Je réfléchis un instant, muet et le regard dans le vide. Que lui dire de ma vie? Ce n'est pas si simple quand j'y pense. 

"Eh bien... Comment dire... Je suis une sorte d'homme à tout faire... Et un peu la mascotte de l'équipe avec laquelle je travaille. Mais pour être parfaitement honnête avec toi (je dis ça sur le ton de la confidence), je ne sais pas vraiment si je vais continuer ça très longtemps. Parce que... Plus ça va, plus j'ai l'impression que les gens profitent de moi et se moque de moi en même temps."

Je lance un rire qui n'a rien d'amusé : 

"Je sais ce qu'ils pensent de moi. Mais je ne suis pas celui qu'ils pensent. Je suis bien plus intelligent qu'ils ne le pensent. Peut-être même plus qu'eux. C'est pour ça que je ferme toujours ma... Enfin, tu vois. Je sais que ça ne risque que m'apporter des ennuis. Mais maintenant, j'en ai assez, j'ai envie de changer de vie..."

Je le regarde droit dans le yeux:

"Et tu vois, rencontrer quelqu'un comme toi, là, ici, par le plus grand des hasards. Quelqu'un qui me dit qu'il a changé de vie... Ça me donne la sensation que ça peut m'arriver aussi..."

Je bois une gorgée de thé avant de continuer: 

"On m'a donné une promotion il y a peu au sein de mon équipe. Je devrais en être fier... Mais cette avancement a un gout amer... Je n'ai pas vraiment envie d'en profiter. A part peut-être pour me venger de celui qui a fait du mal à mon Toffee... Mais ça reste entre nous, hein..."

Je le regarde acquiescer. 

"Je ne devrais pas dire ce genre de choses... Tu ne le répéteras pas, hein... Tu peux comprendre toi, tu aimes les animaux, pas eux... Et puis... Si il n'y avait que ça..."

J'inspire un coup et mange un bout de fromage blanc avant de reprendre plus calmement: 

"J'ai de plus en plus la sensation que ma vie me mêne droit dans le mur... Et peut-être que si je finis pas taper assez souvent la tête contre ses pierres, il va finir par s'écrouler sur moi et je ne pourrai plus me relever... Il est peut-être temps de tenter ma chance... Peut-être ce soir même... Dis-je d'un air absent"

Skit me regard d'un drôle d'air : 

"Ne me demande pas ce qui se passe ce soir, je t'en prie..." Je souris mais suis un peu gêné. Je peux juste te dire que ça pourrait être le moment de voir ma vie prendre une autre direction."

Je n'en reviens pas d'avoir dit tout ça à ce gamin presque inconnu. Mais cela m'a fait du bien. Je remarque qu'il n'a plus de gâteau dans son assiette...

"Tu en reveux un morceau? C'est toujours moi qui invite!"

_________________

La vie, c'est comme une boite de chocolats...
On ne sait jamais sur quoi on va tomber!
Aaron Redlund Avatar : http://img11.hostingpics.net/pics/887253ten4.png
Crédits : Nocifer
Messages : 55
Points : 279
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion) Sam 12 Juil - 17:29



Brownie avait voulu en savoir plus sur ma vie, alors je lui avais fait un bref résumé. J'avais raconté 25 ans de vie en quelques phrases. Et par là même, je lui avais dit mon prénom. Duncan. Un vrai prénom de pur écossais - comme le reste de mon nom d'ailleurs - porté par un mec qui avait passé sa vie à Londres. Je sais pas vous, mais moi, j'appelle ça un paradoxe. Paradoxe nominatif, même. Je lui demandais ce qu'il faisait dans la vie, et son regard se perdit un peu dans le vague.

- Eh bien... Comment dire... Je suis une sorte d'homme à tout faire... Et un peu la mascotte de l'équipe avec laquelle je travaille. Mais pour être parfaitement honnête avec toi, je ne sais pas vraiment si je vais continuer ça très longtemps. Parce que... Plus ça va, plus j'ai l'impression que les gens profitent de moi et se moque de moi en même temps.

Il eut un rire bizarre, du genre, je ris même si c'est pas drôle. Je l'écoutais attentivement - un vrai miracle en soi - sans parler ou faire de remarque. Je sais écouter. Difficilement, mais ça m'arrive.

- Je sais ce qu'ils pensent de moi. Mais je ne suis pas celui qu'ils pensent. Je suis bien plus intelligent qu'ils ne le pensent. Peut-être même plus qu'eux. C'est pour ça que je ferme toujours ma... Enfin, tu vois. Je sais que ça ne risque que m'apporter des ennuis. Mais maintenant, j'en ai assez, j'ai envie de changer de vie...

Je hochais lentement de la tête, je pensais comprendre ce qu'il voulait dire. Il me fixa dans les yeux.

- Et tu vois, rencontrer quelqu'un comme toi, là, ici, par le plus grand des hasards. Quelqu'un qui me dit qu'il a changé de vie... Ça me donne la sensation que ça peut m'arriver aussi...On m'a donné une promotion il y a peu au sein de mon équipe. Je devrais en être fier... Mais cette avancement a un gout amer... Je n'ai pas vraiment envie d'en profiter. A part peut-être pour me venger de celui qui a fait du mal à mon Toffee... Mais ça reste entre nous, hein...

Nouvel hochement de tête de ma part.

- Je ne devrais pas dire ce genre de choses... Tu ne le répéteras pas, hein... Tu peux comprendre toi, tu aimes les animaux, pas eux... Et puis... Si il n'y avait que ça...
- J'serai muet comme une tombe.


Il prit la peine de se calmer et de manger un bout de gâteau avant de reprendre la parole.

- J'ai de plus en plus la sensation que ma vie me mêne droit dans le mur... Et peut-être que si je finis pas taper assez souvent la tête contre ses pierres, il va finir par s'écrouler sur moi et je ne pourrai plus me relever... Il est peut-être temps de tenter ma chance... Peut-être ce soir même...

Je le fixais sans comprendre.

- Ne me demande pas ce qui se passe ce soir, je t'en prie...Je peux juste te dire que ça pourrait être le moment de voir ma vie prendre une autre direction. Tu en reveux un morceau? C'est toujours moi qui invite!
- J'veux bien.


Il recommanda donc deux parts de cheesecake. Je ne savais pas vraiment quoi dire à cet inconnu qui venait de tout me déballer sans crier gare - enfin, j'ai encore jamais entendu quelqu'un crier littéralement "Gare"... - une partie de sa vie et de ses doutes. C'était pas à moi de lui dire quoi faire quand même !

- Tu devrais ce qu'il te plait vraiment. J'veux dire... On a qu'une vie. Alors si c'est pour la passer à complaire au premier pékin venu c'est pas la peine. Si j'avais écouté mon paternel, j'serais devenu banquier ou avocat...

Je reniflais sarcastiquement.

- Peuh. J's'rai sans doute même marié. Pis à vingt-cinq ans, j'aurais déjà un ulcère. Pis ensuite un gosse ou deux - parce que plus ce serait qu'une source de soucis en plus. Et à trente-cinq j'me mettrais à regretté d'avoir écouté l'vieux.

Je fis un large sourire à Brownie avant de boire un peu de thé.

- Alors que là, ouais j'répare des ordis, j'suis pas Bill Gates, mais j'ai du temps pour moi. J'ai un super chien. Quelques potes ça et là. J'ai pas à supporter l'hypocrisie des culs-pincés que tu dois flatter pour rester en vue. Le seul qui peut m'juger, c'est Marvel.

Bon, il y avait aussi Mary... Et p't-être même John. Mais en dehors de ça, j'étais libre. J'avais de compte à rendre à personne.

- Faut savoir saisir sa chance quand elle se pointe.

Et pas se rater. Même si un échec, c'est jamais dramatique en soi.

- En tout cas, si t'as besoin d'aide ou quoi, j'suis là.

Je fais sans doute trop vite confiance aux gens, mais tant pis. ça peut m'apporter des bons trucs, comme avec Mary par exemple, ou des trucs un peu moins bon, genre... Avec Maddox et Nick, même si Nick n'a jamais été un ami, loin de là. Mais je trouve ce Aaron plutôt cool. Il me fait un peu penser à Thomas, mon grand frère.

_________________
Duncan T. Campbell
Some there be that shadows kiss, Such have but a shadow's bliss
Duncan T. Campbell Avatar : Thomas Sangster
Crédits : inconnu
Messages : 140
Points : 795
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment passer du coq à l'âne (Skittles et Brownie, attention à l'indigestion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi shopping, comment passer un bon moment entre amies • Sarah
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...
» Peindre du bois lasuré
» Cycle jour et nuit
» Demande d'aide , ne sais plus quoi faire ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock : The Infinite Network :: Partie RPG :: Les commerces :: Cafés
-